Aide humanitaire : l’ONU manque toujours de fonds

Écouter /

Des réfugiés syriens dans un camp en Jordanie: les opérations en Syrie ont fait bondir les besoins de l’ONU (© HCR/J.Kohler).

Sur les 13 milliards de l'appel de fonds de 2013, l'ONU n'a reçu que 5,1 milliards, soit 40 %. Au même pourtant, les besoins ne cessent d'augmenter surtout en raison de l'aggravation de la crise syrienne, mais aussi de la détérioration de la situation en République Centrafricaine ou l'accroissement des besoins au Mali.

Pour le reste de l'année, les Nations Unies ont toujours besoin de 7 milliards de dollars pour financer une vingtaine d'opérations dans le monde. A mois de juillet, l'ONU a reçu moins de la moitié des 12,9 milliards nécessaires pour aider cette année 73 millions de personnes vulnérables. Et à mi-parcours, les besoins ne cessent d'augmenter.

Selon la coordinatrice des opérations humanitaires de l’ONU, Valerie Amos, la détérioration de la situation en Syrie a fait bondir cette année les besoins de l’ONU. Les opérations coûteront ainsi 4,4 milliards de dollars en 2013 pour aider les Syriens dans leur pays et dans la région. Car sur le terrain, les chiffres sont alarmants : 100 000 morts en 26 mois de conflit. 12 millions de personnes à aider à l'intérieur du pays, mais aussi dans les Etats limitrophes. Une évaluation du Programme alimentaire mondial indique que quatre millions de personnes ne peuvent plus subvenir à leurs besoins alimentaires de base.

Outre la Syrie, la situation s'est également dégradée au Mali, en Centrafrique et au Soudan du Sud.

Au rayon des situations encourageantes, Valerie Amos se réjouit des améliorations au Kenya, en Mauritanie, en Somalie et dans le Sahel malgré la persistance de la malnutrition dans certains pays ouest-africains.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence de l'ONU)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...