Afrique: débat ministériel au Conseil de sécurité pour la paix dans la région des Grands Lacs

Écouter /

Ban Ki-moon et John Kerry

Le Conseil de sécurité, présidé par le Secrétaire d'État américain, John Kerry, a débattu jeudi 25 juillet de la situation dans la région des Grands Lacs en Afrique, en examinant le rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la mise en œuvre de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo et dans la région.

Cette rencontre s'est déroulée en présence de Ban Ki-moon et de plusieurs autres personnalités parmi lesquelles le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, de Mary Robinson, l'Envoyée spéciale de Ban Ki-moon pour la région des Grands Lacs, et de plusieurs ministres dont ceux des Affaires étrangères de l'Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo.

Ouvrant ce débat, John Kerry, le Secrétaire d'État des États-Unis, a souligné que la souffrance dans la région des Grands Lacs est une grande priorité pour le Président Barack Obama et lui-même. Il a ajouté que les États-Unis sont en faveur de la mise en œuvre de l'Accord cadre pour la paix dans cette région.

Les États-Unis sont très préoccupés par des récents rapports faisant état de la reprise de l'aide extérieure au M23 ainsi que de la collaboration avec le FDLR. Toutes les parties doivent immédiatement, selon lui, mettre un terme à l'appui aux différents groupes armés. Nous devons en finir avec l'ère de l'impunité, a-t-il souligné. Son pays lance un défi à tous les pays signataires de l'Accord cadre à respecter l'intégrité territoriale de la RDC. Il a aussi demandé instamment aux autorités de la RDC de poursuivre la reforme du secteur de la sécurité et de restaurer l'autorité de l'Etat particulièrement à l'Est du pays.

De son côté, le Secrétaire général des Nations Unies a indiqué que son Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, continuera à soutenir les parties à respecter les engagements qu’ils ont pris au titre de l'Accord cadre pour la paix dans la région des Grands Lacs.

L'ONU est en train de renforcer la MONUSCO et toutes les parties doivent éviter la reprise des hostilités et de réaliser des progrès sur la voie politique.

Ban Ki-moon a enfin lancé un appel à la communauté internationale pour utiliser tous les outils à sa disposition, de poursuites pénales internationales et des régimes de sanctions à l’aide au développement, contre les groupes responsables de l'instabilité et des crimes dans cette région.

Prenant à son tour la parole, Raymond Tshibanda, le Ministre des Affaires étrangères de la RDC, a brossé le tableau de la situation qui prévaut actuellement à l'Est de son pays et sa position sur les pourparlers de Kampala.

Et Louise Mushikiwabo, Ministre des affaires étrangères du Rwanda, a exprimé la bonne volonté de son pays pour la paix en RDC et dans la région des Grands Lacs.

(Mise en perspective de Jean-Pierre Amisi Ramazani, avec des extraits sonores de John Kerry, Secrétaire d'Etat des Etats-Unis ; Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies ; Raymond Tshibanda, Ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo)

Le dernier journal
Le dernier journal
17/04/2014
Loading the player ...