Syrie: la population mendie et fait travailler les enfants pour survivre, selon le PAM

Écouter /

Une jeune déplacée syrienne à Jebel al Zawiya (Photo: UNICEF/Greco).

Les Syriens se voient de plus en plus obligés de mendier ou de faire travailler les enfants pour améliorer leurs fins de mois alors que le conflit s’enlise, a averti mardi 25 juin, le Programme alimentaire mondial (PAM).

C'est le résultat de l'enquête menée par le PAM menées auprès de 105 familles dans 7 gouvernorats de Syrie.

 

Les experts mandatés par l’ONU ont notamment pu se rendre dans la ville d’Alep pour interroger les Syriens et surveiller de près le processus de distribution alimentaire, ce qu’ils n’avaient pas pu faire depuis décembre 2012.

 

D’une façon générale, “les résultats sont intéressants notamment concernant les comportements alternatifs qui ont été mis en place par la population pour pallier le manque de nourriture et les difficultés d’approvisionnement”, a déclaré une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, lors d’un point presse.

Environ 82% des personnes interrogées par l’ONU ont décidé de réduire la qualité de ce qu’elles mangent en diminuant l’achat de produits frais, de viande, de laitage et d’œufs, et de se concentrer sur des produits de base.

Par ailleurs, 9% des personnes ont indiqué avoir eu recours à la mendicité en avril/mai, contre 5% en mars. “On voit une augmentation de la mendicité, c’est une façon pour certain de pallier la détérioration totale de leurs conditions de vie”, a souligné Elisabeth Byrs.

Selon l’ONU, plus de 1,6 million de Syriens se sont réfugiés dans les pays voisins de la Syrie, déchirée depuis mars 2011 par une révolte populaire devenue guerre civile. Les violences y ont fait depuis plus de 93.000 morts, selon les Nations Unies.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
Le dernier journal
Le dernier journal
29/09/2014
Loading the player ...