Palestine : des agences de l'ONU préoccupées par la détérioration de la sécurité alimentaire à Gaza et en Cisjordanie

Écouter /

Distribution de vivres à Ramadin, en Cisjordanie: l’ONU est préoccupée par la détérioration de la sécurité alimentaire en Palestine (Photo d’archives: PAM/A .Kats).

Les Nations unies ont exprimé, ce vendredi 21 juin, leur préoccupation face à la détérioration de la sécurité alimentaire en Cisjordanie et à Gaza, où un ménage sur trois palestiniens a de plus en plus du mal à nourrir sa famille. « Les bas salaires et les prix élevés des denrées alimentaires ont pour effet que 1, 6 million de palestiniens ont fort à faire pour se procurer leur prochain repas », déplore le Programme alimentaire mondial (PAM).

La Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin et Filippo Grandi, Commissaire général de l’UNRWA ont d'ailleurs visité ce vendredi un village bédouin entre Jérusalem et Jéricho où une distribution de nourriture a été effectuée conjointement par les deux agences onusiennes.

Une enquête menée conjointement par l’Office palestinien des statistiques, le PAM, l’UNRWA et la FAO a conclu que 1,6 million de personnes, soit 34 % des ménages en Palestine, sont en situation d’insécurité alimentaire. En 2011, ces taux étaient de 27 %. Les Nations Unies justifient cette hausse spectaculaire par les restrictions imposées par l’occupation israélienne, au blocus de Gaza, au taux de chômage élevé et aux problèmes financiers de l’autorité palestinienne. « Les principaux facteurs de l'insécurité alimentaire à Gaza sont le manque de pouvoir d'achat et la montée des prix alimentaires, ainsi qu'une économie dépendant presque entièrement du secteur public et de l'aide humanitaire, sans oublier le blocus », fait-on remarquer.

« Pourtant, la sécurité alimentaire est un élément fondamental pour une paix durable dans la région », relève le PAM qui vient de signer un accord avec l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) afin de « répondre aux besoins urgents des populations ».

Face à cette situation préoccupante, le PAM fournit une assistance alimentaire à près de 650.000 Palestiniens souffrant de l’insécurité alimentaire, alors que l’UNRWA continue à nourrir plus d’un million de réfugiés palestiniens à travers toute la région. Durant les trois dernières années, le PAM a injecté plus de 100 millions de dollars dans l’économie palestinienne, investissements qui viennent en appui notamment aux entreprises locales et génèrent des emplois.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...