ONUSIDA/OIT : lancement d'une initiative visant à dépister du VIH 5 millions de travailleurs dans le monde

Écouter /

L'ONUSIDA et l'OIT ont lancé, ce jeudi 6 juin à Genève, une nouvelle initiative destinée à offrir des services de conseil et de dépistage du VIH volontaires et confidentiels à cinq millions de travailleurs et de travailleuses d'ici à 2015. L'initiative VCT@WORK de l'OIT a été lancé conjointement le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder, et le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé.

Le lancement de l'initiative a lieu en marge des travaux de la Conférence internationale du Travail, qui rassemble environ 5000 délégués représentant les gouvernements, les employeurs et les travailleurs des 185 Etats Membres de l'OIT à Genève, en vue d'aborder les thèmes de la protection sociale dans un monde vieillissant, le développement durable et le dialogue social.

VCT@WORK est la contribution de l'OIT à la réalisation de l'Objectif du Millénaire pour le développement n° 6 sur la lutte contre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies. Il s'agit d'atteindre la cible de garantir l'accès au traitement à quinze millions de personnes vivant avec le VIH d'ici à 2015 tel que définie dans la Déclaration politique sur le VIH et le sida adoptée en 2011 par l'Assemblée générale des Nations Unies.

L'ONUSIDA estime que 7 millions de personnes sont actuellement éligibles aux traitements sans y avoir accès. La majorité d'entre elles ne connaissent pas leur statut VIH. Le lieu de travail est le point d'entrée idéal pour encourager la demande de dépistage et de traitement et pour en améliorer l'accès.

Tout en restant ferme sur le principe selon lequel il ne saurait y avoir de dépistage du VIH pour des raisons d'emploi, l'initiative VCT@WORK de l'OIT insuffle une nouvel élan au dépistage volontaire et met l'accent sur le droit des travailleurs à connaître leur statut et à accéder au traitement quand cela est nécessaire.

En mettant en œuvre de cette initiative à l'échelon des pays, les partenaires sociaux travailleurs et employeurs de l'OIT vont jouer un rôle clé d'agents du changement afin de normaliser et banaliser le dépistage du VIH.

(Interview : Guy Ryder, Directeur général de l'OIT et Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
23/10/2014
Loading the player ...