Obésité : plus de 75% d’enfants en surpoids vivent dans les pays en développement, selon l'OMS

Écouter /

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié mercredi 5 juin des lignes directrices sur la double menace de l’obésité infantile et de la malnutrition dans les pays à faibles et moyens revenus. Il y est écrit que plus de 75% d’enfants en surpoids vivent dans les pays en développement surtout en Afrique où sa prévalence a presque doublé au cours des 20 dernières années. Les enfants obèses sont plus susceptibles d’être obèses à l’âge adulte, avec un risque accru de diabète et d’autres maladies

De nombreux pays à faible et moyen revenu négligent le surpoids et l’obésité comme principales menaces pour la santé. Même avec  les politiques mises en place pour lutter contre la malnutrition, souvent ces politiques ne prennent pas en considération, selon l'OMS,  la charge croissante des maladies dues au  surpoids et à l’obésité.

Pour aider les pays à combler ces lacunes, l’OMS a publié un guide qui contient 24 actions essentielles en nutrition en décrivant aux pays les moyens les plus efficaces pour améliorer l’état nutritionnel de leurs populations en empêchant à la fois la sous-nutrition et le surpoids. Il y a plusieurs facteurs pendant la grossesse et la petite enfance qui peuvent avoir une incidence, sur le poids d'un enfant plus âgé ou d'un adulte.

Il faut, selon l'OMS, améliorer la nutrition des femmes enceintes et allaitantes; encourager l’initiation précoce de l’allaitement maternel ; promouvoir des aliments solides appropriés pour les jeunes enfants et fournir des suppléments en micronutriments et les aliments enrichis, si nécessaire. L'OMS indique que chez les personnes de tous âges, une meilleure nutrition peut stimuler le système immunitaire, éviter les maladies et permettre de jouir d’une santé plus robuste.

L'OMS souligne que la nutrition est la pierre angulaire de la santé et le développement. Chez les personnes de tous âges une meilleure nutrition peut stimuler le système immunitaire, éviter les maladies et permettre de jouir d’une santé plus robuste.
Les enfants en bonne santé apprennent mieux que les autres. Les individus convenablement nourris sont plus productifs et peuvent se constituer des opportunités de rompre graduellement les cycles de la pauvreté et de la faim.

En raison de la hausse des prix alimentaires et du déclin de la productivité agricole, la sécurité alimentaire dans le monde est de plus en plus menacée, constate l'OMS. La malnutrition augmente tandis qu'à l’opposé, certaines populations sont confrontées à une augmentation spectaculaire de l’obésité.

(Mise en perspective : (Florence Westergard)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
28/08/2014
Loading the player ...