Myanmar: un convoi humanitaire de l’ONU parvient aux déplacés du Nord

Écouter /

Les travailleurs humanitaires au Myanmar (Photo:HCR/P.Behan).

L’ONU a pu envoyer son premier convoi d’aide en près d’un an à des milliers de personnes déplacées par les violences dans l’extrême-nord du Myanmar. Cette bouffée d'oxygène intervient deux semaines après la signature d’un cessez-le-feu entre le pouvoir et les rebelles de la minorité kachin.

Les combats entre l’armée du Myanmar et l’Armée pour l’indépendance kachin (KIO), qui avaient repris en juin 2011 après 17 années de trêve, ont déplacé quelque 100.000 personnes, dont 60.000 en zone contrôlée par les rebelles, selon les Nations unies.

Si certaines organisations locales ont pu leur délivrer un peu d’aide, l’ONU n’avait pas eu l’autorisation d’y accéder depuis juillet dernier. Des restrictions qui « ont causé des souffrances aux déplacés dans ces zones, qui vivent dans des conditions humanitaires terribles », ont noté vendredi les Nations unies dans un communiqué.

Parti mercredi, le convoi de 10 camions transportant notamment nourriture et produits d’hygiène doit permettre d’aider environ 5.000 déplacés dans des camps en zone rebelle. Cette aide comprend de la nourriture, des nutriments spéciaux pour les enfants, des articles ménagers, des kits d’hygiènes.

Cela représente une étape positive de la part du gouvernement pour aider toutes les personnes dans le besoin dans l’Etat Kachin. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU espère que d'autres convois suivraient.

Après des dizaines de rencontres infructueuses et une intensification des combats il y a quelques mois, le gouvernement et les rebelles kachins ont finalement signé fin mai un cessez-le-feu préliminaire.

(Extrait sonore : Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/12/2014
Loading the player ...