Mali : il importe d'établir au plus vite une présence de l'ONU dans les grandes villes du nord, souligne David Gressly

Écouter /

David Gressly (à gauche) en visite à Mopti, au Mali en avril 2012. Photo: UNDP/Nicolas Meulders

David Gressly, le Chef par intérim de la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), poursuit ses visites de reconnaissance dans le pays. Durant deux jours, David Gressly s'est à rendu à Tombouctou en vue de l'établissement de bureaux dans la région dans le cadre du déploiement de la MINUSMA au Mali à partir du premier juillet prochain.

Le chef par intérim de la MINUSMA a estimé que les Maliens ont énormément d'attentes vis-à-vis des Nations Unies. La population est préoccupée par les événements survenus l'an passé et a peur de connaître de nouveau une telle situation. Aussi, attend-elle que la mission onusienne s'installe dans les plus brefs délais afin d'éviter une telle possibilité.

Pour David Gressly, il importe donc que la MINUSMA s'installe rapidement dans la région de Tombouctou afin de rassurer les populations et d'entretenir avec elles des contacts directs, mais aussi afin de mieux appréhender la situation et de voir comment déployer le plus efficacement possible la Mission. Le chef par intérim a insisté sur la nécessité d'installer au plus vite un bureau de l'ONU à Tombouctou, mais aussi à Gao et dans les autres grandes villes au nord du pays pour commencer le processus de stabilisation.

(Extrait sonore : David Gressly, chef par intérim de la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali ; propos recueillis par Olivier Salgado)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...