L'UNRWA nomme Mohammed Assaf, ambassadeur des jeunes dans la région

Écouter /

Arab Idol, une célèbre émission musicale de la chaîne libanaise MBC fait concourir des chanteurs amateurs. Samedi, c’était la finale à Beyrouth et c’est un jeune palestinien de la bande de Gaza qui l’a emporté. Plus qu’une simple consécration de chanteur, Mohammed Assaf est devenu l’idole de tout un peuple, tout en bâtissant aussi une belle histoire et une solide dose d’espoir au Moyen-Orient.

À l’annonce des résultats, Mohammed Assaf s’est prosterné sur la scène. À Gaza comme en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, les Palestiniens ont fêté dimanche la victoire d’Assaf au concours de chant panarabe «Arab Idol», une première pour un Palestinien. Dès la proclamation du nom du vainqueur des dizaines de milliers de Palestiniens massés devant les écrans géants sont descendus dans les rues, dans un concert de klaxons.

Les festivités battaient également leur plein à Ramallah et dans les grandes villes de Cisjordanie gouvernées par l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas.

Doté d’une voix exceptionnelle, le jeune homme de 23 ans, né à Misrata en Libye mais habitant à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, a encore fait fondre le jury et l’assistance, lors de sa dernière prestation vendredi soir. Il a conclu en interprétant une célèbre chanson patriotique, brandissant le foulard traditionnel immortalisé par le défunt président Yasser Arafat.

Aussitôt le résultat connu, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. (UNRWA) a annoncé pour sa part qu’elle avait nommé Mohammad Assaf comme son premier ambassadeur pour la jeunesse et les réfugiés dans la région.

 

Mise en perspective de Maha Fayek

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...