Journée internationale : appel de Ban Ki-moon pour aider les victimes de la torture

Écouter /

Une victime de la torture en Mauritanie, en phase de réadaptation à Vivre-Caprec, un centre de réadaptation au Sénégal pour les victimes de la torture. Le Centre est financé par le Fonds volontaire des Nations Unies pour la torture. (Photo HCDH)

À l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, célébrée le 26 juin, le Secrétaire général de l'ONU a engagé les États Membres à redoubler d’efforts pour venir en aide à tous ceux qui ont subi des actes de torture ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

« Cette année marque le vingt-cinquième anniversaire de la création du Comité contre la torture, qui joue un rôle essentiel dans le renforcement de l’approche axée sur les victimes de manière à ce qu’elle tienne compte de la situation particulière des femmes », affirme Ban Ki-moon dans un message.
Le Secrétaire général des Nations Unies a lancé un appel aux Etats membres de l'ONU pour qu'ils adhérent tous à la Convention contre la torture.

«Ensemble, œuvrons à débarrasser le monde de ce fléau et veillons à ce que des pays assurent réparation à leurs victimes», a plaidé le Secrétaire général des Nations Unies.

Dans son message de circonstance, il invite instamment tous les Etats-membres à appliquer les dispositions de cette Convention et à apporter leur soutien au Fonds des Nations Unies pour la réhabilitation des victimes de la torture.

Cette année également, le Conseil des droits de l'homme a adopté une résolution sur la réadaptation des victimes de la torture, a-t-il rappelé.

Le Comité contre la torture joue un rôle essentiel au même titre que d'autres mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de l'homme, a-t-il expliqué.

(Mise en perspective : Lievine Mbuinga de Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/08/2014
Loading the player ...