Grands Lacs/ processus de paix : « cette fois on va réussir avec les gens de la région », déclare Mary Robinson

Écouter /

L'envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands lacs, Mary Robinson

Il est vraiment très important que cette fois la société civile et les femmes s'engagent dans ”l'Accord-cadre d'espoir” pour établir la paix dans la région des Grand Lacs d’Afrique a déclaré mardi l'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour les Grands Lacs, Mary Robinson dans une interview à la Radio des Nations Unies à la sortie d'une table ronde sur la question des femmes et la consolidation de la paix dans les Grands Lacs, au Siège de l'ONU à New York.

Selon Mary Robinson, suite à la signature de l'Accord-cadre la 24 février dernier par les onze chefs d'État de la région, il est nécessaire d'engager et d'encourager les gouvernements mais aussi de les tenir responsables.

”L'Accord-cadre de l'espoir” est l'occasion d'engager les femmes en leur donnant une place à la table des négociations et de donner une voix aux femmes, selon l'Envoyée. A cet effet le 9 juillet prochain une conférence sera organisée à Bujumbura pour soutenir l'établissement d'une plateforme pour les femmes.

« Je crois que s'il y a une plateforme des groupes de femmes des quatre pays des Grands Lacs et des autres pays qui s'engagent sérieusement ca serait très difficile d'ignorer quand même », a déclaré Mary Robinson, expliquant pourquoi la voix des femmes serait écoutée cette fois.

Pour l'Envoyée spéciale le fait qu'il existe des groupes de femmes qui aient travaillé aux plans d'action liés à la résolution 1325 du Conseil de sécurité qui ont l'intention de faire entendre leur voix sont source d'espoir.

Mary Robinson calquera ses efforts en tant qu'Envoyée spéciale sur son expérience de première femme Présidente de l'Irlande, puis de Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme en adoptant un approche différente, engageant les femmes dans le processus et en rendant leurs droits prioritaires.

« Cette fois on va réussir parce qu'on va avec les gens de la région qui vont insister sur la responsabilité des leaders mais aussi parce que c'est pour leur bénéfice, c'est pour eux », a déclaré pour conclure Mary Robinson.

(Interview : Mary Robinson, Envoyée spéciale du Secrétaire général pour les Grands lacs ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/11/2014
Loading the player ...