Conseil des droits de l'homme : Richard Falk veut une enquête sur les prisonniers palestiniens

Écouter /

Richard Falk, Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens

Le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés a demandé lundi, devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, une enquête sur les milliers de Palestiniens détenus ou incarcérés par Israël. Dénonçant « 46 années de déni des droits palestiniens », Richard Falk, a relevé que « l’occupation de la Palestine a permis l’annexion continue par Israël des ressources et territoires palestiniens ».

Le traitement des cinq mille prisonniers palestiniens détenus par Israël continue d'être extrêmement inquiétant. Devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, Richard Falk a indiqué que la détention arbitraire et les actes de torture sont monnaie courante. Il cite aussi des arrestations nocturnes, le déni d’accès à une représentation juridique ou encore le transfert illégal de Palestiniens vers des prisons situées en Israël. Selon l'Expert indépendant, environ 750.000 Palestiniens ont été détenus depuis 1967 et 5.000 d’entre eux sont actuellement incarcérés par Tel-Aviv.

Le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés s'est également alarmé des informations relatives au traitement des enfants palestiniens incarcérés. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a confirmé que le traitement des enfants prisonniers en Israël contrevient systématiquement à la Convention relative aux droits de l’enfant et à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Face à ces multiples allégations, Richard Falk demande à la communauté internationale d’enquêter sur la situation des détenus palestiniens.

Son rapport demande aussi l’arrêt du blocus de la bande de Gaza. « Avec 70% de la population qui dépend de l’aide internationale et où 90% de l'eau y est impropre à la consommation humaine, des changements radicaux et urgents sont nécessaires pour que les Palestiniens à Gaza puissent voir leurs droits protégés », a-t-il dit.

En conclusion, il a rappelé que l'occupation israélienne dure depuis 46 ans, impliquant le déni des droits fondamentaux des Palestiniens et des restrictions à tous les aspects de leur vie. Pour l'Expert de l'ONU, les destructions, les colonies, l'accaparement des ressources, la détention ainsi que les violences excessives sont quelques-uns des moyens utilisés par Israël pour conduire ses politiques d'annexion continue des ressources et territoires palestiniens.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de M. Richard Falk, Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967)

Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...