Comité des droits des Palestiniens : éclairage sur le nouveau statut de la Palestine à l'ONU

Écouter /

Ambassadeur Abdou Salam Diallo, Représentant permanant du Sénégal auprès des Nations Unies à New York et Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien

Le Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, l'Ambassadeur du Sénégal Abdou Salam Diallo, s'exprime sur les conséquences du nouveau statut de la Palestine aux Nations Unies. Il évoque aussi l'impact des travaux du Comité sur l'amélioration de la vie des palestiniens au quotidien.

C’est en novembre 1975 que l’Assemblée générale des Nations Unies avait créé le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du Peuple palestinien. Ce Comité met en place un programme de nature à permettre au peuple palestinien d’exercer ses droits inaliénables, y compris le droit à l’autodétermination et le droit à l’indépendance et à la souveraineté nationale, et le droit des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d’où ils avaient été déplacés et déracinés.

Pour s’acquitter de son mandat, le Comité bénéficie du concours de la Division des droits des Palestiniens du Secrétariat de l’ONU qui assure la planification et l’organisation de réunions et conférences internationales, la liaison avec les organisations de la société civile, l’organisation sous la direction du Comité de la célébration de la Journée internationale de solidarité et l’élaboration de divers documents d’information.

(Interview : Ambassadeur Abdou Salam Diallo, Représentant permanant du Sénégal auprès des Nations Unies à New York et Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/08/2014
Loading the player ...