Voix de femmes : le monde a plus que jamais besoin de sages-femmes

Écouter /

Des sages-femmes qualifiées, avec les ressources et le soutien dont elles ont besoin, peuvent faire chaque année la différence entre la vie et la mort de près de 300 000 femmes et de trois millions de nouveau-nés.

En effet, chaque jour les sages-femmes contribuent au miracle de la naissance mais aussi au bien-être des mères et enfants dans le monde. Le travail fatiguant des sages-femmes est aussi un élément crucial pour atteindre les Objectifs 4 et 5 du millénaire pour le développement (OMD), d'ici à 2015 et au-delà.

En plus de leur travail quConf/i consiste à s'occuper des femmes pendant et après l'accouchement afin d'assurer des accouchements sans risques, et apporter les soins nécessaires aux nouveau-nés, les sages-femmes apportent un large éventail de soins pendant les urgences humanitaires. Les sages-femmes peuvent aussi former et superviser des communautés de travailleurs de la santé à promouvoir des pratiques plus sûres.

Il importe de souligner le rôle des sages-femmes pour assurer un accès universel au planning familial. Rien que cela permettrait de prévenir 87 millions de grossesses inattendues, qui souvent entraînent des avortements dangereux dans les pays en développement—et près d'un tiers des décès maternels. Environ 222 millions de femmes souhaitent retarder ou éviter des grossesses mais manquent de moyens modernes pour le faire. Les conseils inestimables des sages-femmes contribuent à donner aux jeunes couples et femmes la capacité de prendre des décisions qui conviennent le mieux à leurs situations particulières.

 

Les disparités économiques, les inégalités et l'inaccessibilité à des services dans certaines régions ainsi que le manque de 350 000 sages-femmes soulignent plus que jamais, le besoin de disposer de sages-femmes dans le monde. C’est pourquoi, tous les pays doivent travailler ensemble pour combattre ces inégalités et inaccessibilités aux soins dispensés par des sages-femmes. Les gouvernements sont encouragés à appuyer une éducation de qualité, des technologies innovantes et un environnement qui permette aux sages-femmes d'harmoniser le rôle vital qu'elles jouent au sein des communautés et sociétés, surtout dans les pays en développement

La Journée internationale de la sage-femme est célébrée chaque année le 5 mai. Elle permet de réitèrer l'importance d'investir et de renforcer la pratique de sage-femme, qui, en retour, promeut la santé des familles, des communautés et des nations.

La Confédération internationale des sages-femmes (ICM) est une fédération d'associations de sages-femmes qui représentent des pays du monde entier. L'ICM travaille en relations étroites avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), toutes les agences onusiennes et les gouvernements pour soutenir des stratégies de soins en faveur de la maternité sans risque et de la santé primaire pour les familles du monde entier. L'ICM prend l'initiative d'élaborer la définition de la sage-femme et de délimiter le champ d'activité de la pratique de sage-femme. L’ICM œuvre également en faveur de normes et de lignes directrices qui définissent la structure et le contexte attendus des programmes de formation précédant l'entrée en service, fournit des conseils pour le développement des réglementations concernant la pratique de sage-femme et aide les pays à renforcer

la capacité des associations de sages-femmes et à perfectionner les leaders de la profession de sage-femme dans le monde entier.

(Interview Charlotte Renard, Coordinatrice des associations membres de la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), propos recueillis par Florence Westergard)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
20/08/2014
Loading the player ...