UNICEF : les enfants handicapés parmi les personnes les plus marginalisées dans le monde

Écouter /

« Un enfant handicapé c'est avant tout un enfant », c'est le message fort du rapport 2013 de l'UNICEF sur la situation des enfants dans le monde, lancé ce jeudi.

Selon le Rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), plus de 90 millions d'enfants handicapés estimés à travers le monde ne sont perçus qu’à travers leur handicap, alors qu'ils ont des capacités.

La Situation des enfants dans le monde 2013 : les enfants handicapés explique que les enfants handicapés sont ceux qui risquent le plus d'être privés de soins de santé ou de ne pas aller à l'école. Ils figurent parmi les plus vulnérables face à la violence, à la maltraitance, à l'exploitation et au manque de soins, en particulier s'ils sont soustraits aux regards ou placés en institution, comme c'est le cas de nombreux d'entre eux, du fait de l'opprobre social ou des coûts que nécessite leur prise en charge.
Résultat: les enfants handicapés sont parmi les plus marginalisés du monde.

Les enfants vivant dans la pauvreté sont parmi ceux qui sont le plus souvent privés d'éducation et de soins de santé mais ceux qui sont à la fois pauvres et handicapés ont encore moins de chances de bénéficier de ces services.

Les filles handicapées risquent davantage que les garçons de recevoir une alimentation et des soins inadéquats.

L'UNICEF prône une approche inclusive vis-à-vis des enfants avec un handicap dans les sociétés, soulignant que l'intégration des enfants handicapés bénéficie à l'ensemble de la société. Par exemple, l'éducation pour tous élargit les horizons de tous les enfants tout en permettant aux enfants handicapés de réaliser leurs ambitions.
De plus, appuyer davantage l'intégration des enfants handicapés contribuerait à vaincre la discrimination qui les relègue en marge de la société.

Le rapport demande aux  gouvernements de ratifier et faire appliquer la Convention relative aux droits des personnes handicapées et la Convention relative aux droits de l'enfant et d'aider les familles concernées afin qu'elles puissent assumer le coût souvent élevé des soins à prodiguer aux enfants handicapés.

Le document demande que des mesures soient prises pour combattre la discrimination parmi la population, les décideurs et les prestataires de services essentiels, tels que l'enseignement et les soins de santé.
L'UNICEF souligne enfin qu'il est dans l'intérêt général d'assurer l'accessibilité et la conception universelle des milieux de vie, afin qu'ils puissent être utilisés dans la mesure du possible par tous, sans qu'il y ait besoin d'adaptations.

(Extrait sonore : Lieve Sabbe, spécialiste des programmes sur l'enfance handicapés de l'UNICEF ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...