Syrie : reprise du flux de réfugiés syriens vers la Jordanie

Écouter /

Des réfugiés syriens arrivés récemment en Jordanie après avoir traversé la frontière (Photo: HCR/ J.Kohler).

En Syrie, la violence ne faiblit pas et de violents affrontements opposent toujours les forces gouvernementales aux groupes d’opposition à Qousseir, située au centre-ouest du pays. Les combats ont provoqué le déplacement de milliers de personnes vers Homs alors que d'autres Syriens continuent de franchir la frontière libanaise.

Sur le front jordanien, le flux de réfugiés syriens vers la Jordanie a quelque peu repris ces derniers jours, avec 707 personnes enregistrées en une semaine, tandis que le nombre global de réfugiés syriens dépasse désormais 1,6 million de personnes.

 

Le flux de réfugiés syriens vers la Jordanie a quelque peu repris. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, près de 700 réfugiés ont ainsi traversé la frontière depuis jeudi dernier. A la mi-mai, le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés avait pourtant constaté une baisse significative des nouvelles arrivées, moins d'une dizaine exactement, alors qu’habituellement quelque 2.000 réfugiés syriens franchissaient quotidiennement la frontière jordanienne.

Mais la reprise du flux de réfugiés vers la Jordanie intervient alors que le camp de Zaatari a déjà atteint ses capacités, a prévenu l’OIM.

Globalement, 1,6 million de Syriens ont désormais trouvé refuge dans les pays voisins. Des chiffres qui pourraient augmenter en raison notamment de l’intensification des combats à Qousseir. Depuis trois semaines, des milliers de syriens ont trouvé refuge soit à Hasiya ou au Liban voisin où depuis le 8 mai, plus de 3.000 réfugiés venus essentiellement cette ville proche de Homs ont été enregistrés.

De façon générale, le HCR appelle toutes les parties à garantir la sécurité de la population civile. Des civils syriens qui doivent aussi bénéficier d’un passage en toute sécurité vers des zones à l’abri du danger. Le HCR s'est préoccupé la semaine dernière par le fait que dans d’autres régions de Syrie, les humanitaires continuaient de s’inquiéter des obstacles qui seraient mis au travers du chemin des personnes tentant de franchir les frontières comme réfugiés. De récents problèmes de franchissement des frontières ont ainsi été signalés le long de la frontière entre la Syrie et l’Iraq. « Il demeure essentiel que les civils cherchant à fuir l’insécurité, qu’ils soient déplacés internes ou réfugiés, puissent bénéficier d’un passage en toute sécurité vers des zones à l’abri du danger », souligne le HCR.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...