Sécurité routière : protéger les piétons des accidents de la route

Écouter /

Chaque année dans le monde, plus de 270 000 piétons meurent sur la route, représentant 22% du nombre total (1,24 million) de décès liés aux accidents de la circulation routière. L'Organisation mondiale de la Santé appelle les gouvernements à prendre des mesures concrètes pour améliorer la sécurité des piétons.

C'est sous la bannière «Pour la sécurité des piétons», que s'ouvre dans le monde entier la deuxième Semaine mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière (6-12 mai). Avec des manifestations enregistrées dans près de 70 pays, la semaine vise à attirer l'attention sur les besoins des piétons, à susciter la prise de mesures pour protéger ces derniers et à contribuer à la réalisation de l'objectif de la Décennie d'action pour la sécurité routière 2011-2020, qui est de sauver 5 millions de vies.

De nombreuses mesures peuvent être prises pour protéger les piétons sur les routes. Ces mesures sont notamment le respect des lois existantes et l'adoption de nouvelles lois pour limiter la vitesse, la consommation d'alcool par les conducteurs, l'usage du téléphone portable au volant et d'autres pratiques qui détournent l'attention lors de la conduite; la mise en place d'infrastructures visant à séparer les piétons des autres usagers de la route (trottoirs, passages-piétons surélevés, passerelles, passages souterrains, refuges pour piétons et terre-pleins centraux), à réduire la vitesse des véhicules (ralentisseurs, bandes rugueuses et chicanes) et à améliorer l'éclairage de la chaussée; la création de zones piétonnes dans les centres-villes avec des restrictions d'accès pour les véhicules; l'amélioration de la conception des routes à forte circulation; l'établissement de normes de conception des véhicules, prévoyant notamment une carrosserie souple à l'avant, pour protéger les piétons, et le respect de ces normes; l'organisation et/ou le renforcement accru des systèmes de soins de traumatologie pour garantir la prise en charge rapide des blessés dont le pronostic vital est engagé.

(Extrait sonore : Docteur Etienne Krug, Directeur du département pour la prévention de la violence, des traumatismes et handicapés à l'OMS ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...