RDC : Ban Ki-moon déterminé à faire taire les armes grâce à l'Accord de paix dans les Grands Lacs

Écouter /

Dans une interview accordée à Radio Okapi, mercredi 22 mai à Kinshasa, le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré que l'ONU devra tenir ses promesses pour la paix dans la région des Grands Lacs en Afrique.

« Il y a eu tant d'accords mais cette fois-ci nous avons introduit des nouveaux mécanismes, de nouvelles approches reposant sur des mécanismes de contrôle au niveau tant national, régional qu'international », a insisté Ban Ki-moon.

Il a révélé, concernant les efforts pour le retour à la paix en République démocratique du Congo, que le Président Kabila a créé un mécanisme de contrôle qui sera présidé par un ministre assumant de très hautes fonctions au sein du gouvernement congolais.

Au niveau régional, Ban Ki-moon a déclaré que « j'aurai des discussions autour de cette question avec les quatre pays qui se sont portés garants, à savoir: l'Ouganda, au nom de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs et le Mozambique en sa capacité de Présidente de la SADC, moi-même en ma qualité de Secrétaire général des Nations Unies et Madame Zuma en qualité de Présidente de la Commission Africaine ».

Au niveau international, le Secrétaire général des Nations Unies a précisé que deux réunions d'évaluation du mécanisme de suivi auront lieu chaque année. Il a précisé que « de plus, nous avons introduit un nouveau concept d'opérations de maintien de la paix en déployant une Brigade d'Intervention. C'est donc la toute première opération de maintien de la paix ayant un mandat fort, robuste et séparé pour imposer la paix et la sécurité ».

Il a aussi constaté que la situation continue d'être volatile dans cette région et qu'une situation pareille ne peut pas être sous-estimée. « Je suis gravement préoccupée par la reprise des violences par le M-23 et j'espère sincèrement que toutes les parties concernées, en particulier les FARDC et le M-23 feront tout pour résoudre ce conflit par la voie des négociations. Les négociations de Kampala devront reprendre pour mettre fin à la violence » a ajouté Ban Ki-moon.

(Extraits sonores : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies ; propos recueillis par Alain Irung de Radio Okapi)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...