Pourquoi l'emploi et les moyens de subsistance comptent?

Écouter /

À l’approche de 2015, la date d'échéance des actuels Objectifs du Millénaire pour le développement, Aurelio Parisotto, économiste à l’OIT, l'organisation internationale du travail, analyse les raisons de privilégier l'emploi et la protection sociale dans le programme international pour le développement.

Alors que nous nous approchons de l'échéance de 2015 pour les actuels Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), le monde a une occasion en or de placer l'emploi et les moyens de subsistance en tête du calendrier international du développement. Ce ne sont pas seulement les dires de l'OIT. Les premiers résultats de l'enquête des Nations Unies pour un monde meilleur, intitulée «My World» (Mon monde), qui demandait aux habitants de 190 pays quelles étaient leurs priorités pour l'agenda du développement post-2015, montre que «l'emploi est une priorité essentielle partout».

De l'Albanie à la Jordanie, du Viet Nam à la Zambie, l'appel en faveur de meilleures opportunités d'emploi, plus nombreuses, s'est clairement fait entendre dans les discussions en ligne et les consultations nationales organisées par l'ONU.

Même si une action concertée à l'échelle internationale est vivement recommandée, c'est l'action nationale qui sera déterminante pour la réussite du nouveau cadre de développement. A titre individuel, les pays auront besoin de flexibilité pour fixer leurs propres objectifs et assumer la principale responsabilité pour les atteindre en fonction des circonstances et des besoins nationaux.

L'ampleur des enjeux ne fait aucun doute, c'est pourquoi le plein emploi productif et le travail décent devraient être élevés au rang d'objectifs centraux de l'agenda pour le développement post-2015.

(Mise en perspective:  Florence Westergard )

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...