Peuples autochtones d'Afrique en quête de droits

Écouter /

Les peuples autochtones d'Afrique comptent environ 50 millions de personnes.

Les représentants des peuples autochtones du Continent et d'autres régions du monde sont actuellement réunis à New York dans le cadre des travaux de la douzième session de l'Instance permanente des peuples autochtones des Nations Unies.

Les participants aux travaux de la douzième session se penchent sur le sort des autochtones d'Afrique.

La plupart sont bergers et chasseurs-cueilleurs, nomades et semi-nomades. Nombre d'entre eux doivent affronter de multiples difficultés, dont la spoliation de leurs terres, territoires et ressources, l'assimilation forcée au mode de vie des groupes dominants, la marginalisation, la pauvreté et l'analphabétisme.

La reconnaissance des peuples autochtones dans les lois et les constitutions des pays reste une gageure. Mais certaines avancées notables ont été réalisées: en 2011, la République du Congo est devenue le premier pays d'Afrique à adopter une loi spécifique portant promotion et protection des droits des populations autochtones. En 2010, la République centrafricaine a été le premier pays africain à ratifier la Convention 169 de l'Organisation internationale du Travail, qui concerne tout spécialement les droits des peuples autochtones et tribaux. La constitution du Kenya reconnaît historiquement les groupes marginalisés, notamment les populations autochtones. La constitution du Cameroun fait également mention des peuples autochtones, et au Burundi la constitution prévoit une représentation particulière des autochtones batwa à l'Assemblée nationale et au Sénat.

(Extrait sonore : Albert Kwokwo BARUME, Chargé des questions autochtones, à l'Organisation internationale du travail (OIT) ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/07/2014
Loading the player ...