Bangladesh: OIT se félicite de l’accord sur le renforcement et la sécurité en matière d'incendie

Écouter /

Immeuble Rana Plaza au Bangladesh. (BIT/ © Munir Uz Zaman / AFP 2013)

L’Organisation internationale du travail (OIT) se tient prête à fournir un soutien approprié à l’accord signé par les détaillants de la mode internationale avec d’autres entreprises et les syndicats pour prévenir les catastrophes dans le monde du travail au Bangladesh.

L’OIT se félicite de l’accord sur le renforcement et la sécurité en matière d'incendie, du soutien des syndicats internationaux, des marques de vêtements et des détaillants pour cette initiative, ainsi que du soutien supplémentaire qu’elle pourrait recevoir.

La nécessité d’améliorer d’urgence la sécurité au travail impose à l’industrie de rassembler l'ensemble des partenaires pour mettre en œuvre un plan évolutif et transparent d’action qui prenne en charge le rôle essentiel des organismes gouvernementaux, des employeurs et des travailleurs au Bangladesh.

L’OIT se tient prête à fournir un soutien approprié à cette initiative en réponse aux demandes des parties signataires, afin d’assurer la mise en œuvre et la coordination efficace avec les organisations nationales.

L’OIT travaille également activement à la réalisation des objectifs convenus par le gouvernement, l’industrie du vêtement et les syndicats du Bangladesh lors de la récente mission de haut niveau de l’OIT au Bangladesh, y compris la nécessité impérieuse de réformer le droit du travail du pays pour le mettre en conformité avec les normes internationales.

Les partenaires tripartites, à savoir le gouvernement, les employeurs et les travailleurs, ainsi que l'OIT expriment leur profonde tristesse face aux terribles pertes humaines et aux nombreux blessés provoqués par l'effondrement de l'immeuble du Rana Plaza à Savar, le 24 avril dernier, puis par les récents incendies des usines Tazreen Fashions Limited et Smart Export Garments.

Du 1er au 4 mai, une délégation de haut niveau de l'OIT, conduite par le Directeur général adjoint en charge des opérations de terrain et des partenariats, Gilbert Houngbo, a visité le Bangladesh pour manifester la solidarité de l'OIT à l'égard des victimes de ces catastrophes, des partenaires du gouvernement, du monde du travail et de l'industrie, et de la nation tout entière. La mission s'est mobilisée au côté des partenaires tripartites et d'autres acteurs afin d'identifier ce qui doit être fait pour prévenir toute tragédie comparable à l'avenir.

Les partenaires tripartites sont unis dans leur détermination à faire tout ce qui est possible pour éviter une nouvelle tragédie.

A cet égard, les partenaires tripartites et l'OIT se sont mis d'accord sur la nécessité d'élaborer un plan d'action articulé en plusieurs étapes à court et moyen terme qui comprend notamment les dispositions suivantes : la soumission au Parlement, au cours de sa prochaine session en juin 2013, un projet de réforme du droit du travail; l'évaluation d'ici la fin de l'année de la sûreté des structures des immeubles et la sécurité incendie de toutes les entreprises textiles orientées à l'export en activité au Bangladesh; le lancement par l'OIT d'un programme de qualification et de formation pour les travailleurs qui ont été blessés lors des récentes tragédies; le recrutement d'ici six mois par le gouvernement de deux cent inspecteurs supplémentaires; la mise en œuvre intégrale du Plan d'action tripartite national sur la sécurité incendie dans l'industrie du prêt-à-porter et extension de la portée pour inclure l'intégrité structurelle des bâtiments en vue d'améliorer la santé, la sûreté professionnelle et structurelle, et d'autres secteurs de vulnérabilité, à identifier en concertation avec les acteurs concernés.

(Extrait sonore : Hans von Rohland, porte-parole de l'Organisation internationale du travail)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...