Mortalité infantile : sauver un million de nouveau-nés par an grâce à des solutions peu coûteuses

Écouter /

Chaque année environ sept millions de nouveau-nés meurent, 98% de ces décès ont lieu dans des pays en développement et 83% de ces décès pourraient être évités avec des solutions simples, complémentaires et peu coûteuses, selon le rapport 2013 sur la situation des mères dans le monde de Save the Children présenté ce mardi au Siège de l'ONU à l'occasion de la Fête des mères.

Les principales causes sous-jacentes des mortalités néo-natales et maternelles particulièrement élevées en Afrique subsaharienne sont la mauvaise santé des mères, les maternités précoces et la malnutrition.

Pour y remédier, Save the Children propose quatre solutions qui pourraient être à la portée de tous et qui pourraient sauver près d’un million de vies. La première prône l'utilisation d'injections de corticostéroïde, coutant 0,51 dollar par dose, ou encore des appareils respiratoires, coûtant entre trois et six cents, pour chaque utilisation pour répondre aux problèmes respiratoires liés aux naissances prématurées.

Aussi, selon l'ONG, le nettoyage du cordon ombilical avec un gel chlorhexidine dès la naissance pourrait prévenir les infections et éventuels décès des nouveau-nés, lorsque les femmes sont amenées à accoucher dans des endroits peu hygiéniques et à couper le cordon ombilical avec un objet non-stérilisé.

Enfin, pour remédier aux pneumonies ou septicémies transmises par les mamans malades lors de la grossesse, Save the Children incite à l'utilisation d'antibiotiques injectables, qui ne coûteraient qu’entre treize cents à deux dollars.

(Extrait sonore : Juliette Pérréard, porte-parole de Save the Children ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Le journal direct, Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...