L'Accord-cadre sur la RDC et la région des Grands Lacs : une chance à saisir, selon Ban Ki-moon

Écouter /

Après sa rencontre avec le Conseil de sécurité des Nations Unies, à l'issue de plus d'une semaine de tournée dans la région des Grands Lacs d'Afrique, Ban ki-moon a tenu un point de presse au Siège de l'ONU à New York.

Le numéro 1 de l'ONU a réitéré le soutien et l'appui des Nations Unies à la mise en œuvre intégrale de l'Accord-cadre sur la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo et dans la région.

Devant les correspondants de la presse, il a insisté que l’Accord-cadre donne à la population de l’est de la RDC la meilleure chance pour la paix ; non sans omettre de préciser que la sécurité n’était qu’un élément d’un processus politique beaucoup plus vaste.

Mais le point de presse de Ban Ki-moon, initialement prévu sur la RDC et la région, a vite pris un autre virage; les journalistes s'empressant de lui demander de leur rendre compte des préparatifs de la Conférence de Genève sur La Syrie.

Ban Ki-moon a expliqué que ces préparatifs étaient en cours et qu'il travaillait en étroite coordination avec John Kerry, Sergey Lavrov et Vladimir Poutine. Cependant, aucune information n'a filtrée sur la date de la tenue de la Conférence, ainsi que l'identité, l'obédience et les affiliations politiques des participants syriens.

Enfin répondant à une question sur la levée de l'embargo sur les armes de l'Union européenne pour les rebelles syriens, Ban Ki-moon en a profité pour camper, sur la position qui toujours été la sienne, à savoir son rejet de la solution militaire au profit de celle politique.

Mise en perspective de Maha Fayek

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...