Guatemala : Navi Pillay préoccupée par l'annulation du verdict contre un ancien Président

Écouter /

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme est préoccupée de l'annulation par la Cour Constitutionnel du Guatemala, du verdict qui avait été prononcé récemment, à l'issue d'un long procès, contre l’ancien chef d’Etat de ce pays, José Efraín Ríos Montt. Navi Pillay avait salué la condamnation en première instance de cet ancien Président du Guatemala pour génocide et crimes contre l’humanité.

La justice du Guatemala avait condamné le 10 mai, l'ex-dictateur âgé de 86 ans, à une peine de 80 ans de prison, 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre. Le Guatemala devenait ainsi, selon Navi Pillay, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l’homme, le premier pays au monde où un ancien chef d’Etat est condamné pour génocide par une juridiction nationale.

Suite à l'annulation du verdict contre l'ex-Président du Guatemala, Navi Pillay est préoccupé par la situation des victimes qui doivent obtenir des réparations après que la condamnation de José Efraín Ríos Montt, pour crimes contre l’humanité, ait été annulée et qu'on ait ordonné l'ouverture d'un nouveau procès.

Navi Pillay souligne que les victimes des atrocités ont attendu trop longtemps des compensations. Leurs efforts pour les obtenir semblent maintenant être anéantis par la décision de la justice du Guatemala.

De plus, l'ONU estime que le nouveau procès qui sera ouvert, pourrait exposer les témoins aux intimidations qui avaient été constatées tout au long du procès dont le verdict vient d'être annulé.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
17/09/2014
Loading the player ...