Grands Lacs : Kigali promet à Mary Robinson sa coopération pour appliquer l'accord-cadre d'Addis-Abeba

Écouter /

L'envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands lacs, Mary Robinson

L'Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands lacs, Mary Robinson, s'est déclarée, jeudi à Kigali, encouragée par l'engagement du gouvernement rwandais à mettre en œuvre l'Accord-cadre d'Addis-Abeba (Éthiopie). Signé le 24 février dernier, cet accord de paix prévoit le déploiement d'une force de l'ONU dans l'Est de la RDC pour neutraliser les groupes armés actifs dans cette région notamment le M23.

Les onze pays africains signataires de cet accord s'étaient engagés, en présence du Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, à œuvrer ensemble pour le retour de la paix dans l'Est de la RDC.«Si nous pouvons amener la paix, c'est ce que nous devons faire, et empêcher les groupes armés de toutes sortes d'opérer dans l'Est de la RDC, cela aidera le Rwanda et la région toute entière», a assuré Mary Robinson, citée par une dépêche onusienne.

A l'étape de Kigali, l'Envoyée spéciale du Secrétaire général de l'ONU s'est entretenue avec la Ministre des affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo et a eu une conversation téléphonique avec le Président du Rwanda Paul Kagame.

Mary Robinson poursuit sa tournée dans la région des Grands Lacs. Elle a quitté Kigali jeudi matin pour se rendre à Kampala (Ouganda) où elle devrait s'entretenir avec le Président Yoweri Kaguta Museveni
Après Kampala, l'Envoyée spéciale de l'ONU se rendra à Bujumbura (Burundi) puis à Pretoria (Afrique du Sud), avant de boucler sa tournée, le 5 mai, au Siège de l'Union africaine, à Addis-Abeba (Éthiopie).

Mary Robinson a annoncé qu'elle reviendra à nouveau dans la région afin de rencontrer d'autres signataires de l'accord-cadre de paix.

L'Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands lacs a débuté sa première visite dans la région, le 29 avril, à Kinshasa.
Au sortir de son entretien avec le chef de l'État congolais, l'ancienne présidente irlandaise avait affirmé que : «l'accord d'Addis-Abeba est un accord d'espoir» pour le retour de la paix dans la région.

(Mise en perspective : Jeef Ngoy, Radio Okapi)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/04/2014
Loading the player ...