Conseil de sécurité/Abyei : la FISNUA prorogée et renforcée

Écouter /

Le Conseil de sécurité a prorogé de six mois le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA), jusqu’au 30 novembre 2013.

Dans la résolution 2104 (2013), adoptée à l'unanimité, les quinze ont décidé de porter à 5 326 hommes le plafond des effectifs autorisés de la FISNUA, pour lui donner les moyens d'apporter au Mécanisme de vérification de la frontière tout l'appui dont il a besoin, comme souhaité par les participants au Mécanisme et le Secrétaire général.

Le Conseil a demandé au Secrétaire général d'analyser la configuration de la FISNUA, les risques et menaces auxquels elle fait face et le dispositif et le plafond des troupes dont elle a besoin pour s'acquitter de son mandat. Les conclusions de l'analyse seront présentées dans quatre mois.

Par ailleurs, le Conseil exige du Gouvernement soudanais qu'il « transfère immédiatement et sans condition préalable » la police du pétrole de Diffra hors de la zone d'Abyei.

Les Gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud doivent s'employer immédiatement à appliquer des mesures visant à renforcer la confiance parmi les différentes communautés concernées de la zone d'Abyei.

Aussi, toutes les communautés d'Abyei doivent, pour leur part, faire preuve d'un maximum de retenue dans tous les échanges et s'abstenir de tout acte ou propos provocateur qui pourrait entraîner des affrontements violents.

Le Conseil exige en outre des deux gouvernements de continuer de faciliter le déploiement du personnel du Service de la lutte antimines des Nations Unies et de « toutes les parties concernées qu'elles permettent au personnel humanitaire d'avoir accès, en toute liberté et sécurité, aux populations civiles qui ont besoin d'aide ».

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...