Conseil de sécurité des Nations Unies en mai : "sortir de la routine"; un entretien avec Kodjo Menan

Écouter /

Un débat de haut niveau sur les défis de la lutte contre le terrorisme en Afrique dans le contexte du maintien de la paix et de la sécurité internationales, un exposé sur la situation sn Guinée Bissau, un autre sur celle en République Centrafricaine et un troisième -ce matin même- sur les Grands Lacs d'Afrique sont au menu des travaux du Conseil de sécurité des Nations Unies pour ce mois de mai 2013.

Dans une interview exclusive accordée à la Radio des Nations Unies, Kodjo Menan, Président du Conseil pour le mois de mai et Représentant permanent du Togo aux Nations Unies, met l'accent sur l'importance de la mission effectuée par l'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson en RDC, au Burundi, au Rwanda en Ouganda et en Afrique du sud..

Kodjo Menan souhaite que Mary Robinson use de son autorité et de son influence pour inciter, en particulier, les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à privilégier, avec le Gouvernement de la République démocratique du Congo, « le dialogue plutôt que la confrontation en vue d'un règlement politique de la question ».

Le débat de ce matin sur la région des Grands Lacs d'Afrique sera suivi d'un exposé le 9 mai du Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS), José Ramos-Horta, sur la situation dans ce pays.

La situation sécuritaire et humanitaire en République centrafricaine, autre sujet d'importance sur l'Afrique, sera examinée, le 15 mai, à l'occasion d'un exposé sur le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix dans ce pays (BINUCA), en présence du Premier Ministre centrafricain, M. Nicolas Tiangaye.

Le Moyen-Orient et, en particulier la situation en Syrie, constituera aussi une part importante des activités du Conseil de sécurité au mois de mai.

L'exposé mensuel du Secrétariat sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, aura lieu le 22 mai. « Sur ce point, l'intention du Conseil de sécurité est de sortir de la routine qui fut celle de ces derniers temps », a-t-il dit, en insistant sur la nécessité de s'appuyer sur les efforts entrepris par les États-Unis au cours de ces dernières semaines pour tenter de mettre fin à l'impasse qui paralyse actuellement le processus de paix.

(Interview : Kodjo Menan, Président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois de mai et Représentant permanent du Togo auprès des Nations Unies ; propos recueillis par Maha Fayek)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...