Burundi : le HCR inaugure au un nouveau camp pour les réfugiés congolais

Écouter /

Des réfugiés congolais au Burundi (© HCR/B.Ntwari)

Les réfugiés congolais fuyant l'Est de la République Démocratique du Congo seront accueillis dans nouveau camp de réfugiés à Kavumu, en province de Cankuzo. Ce « village » a été inauguré ce mercredi 15 mai par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) est d'une capacité de 13 000 réfugiés. Le nouveau camp devrait en accueillir 5 000 d'ici la fin 2013.

Depuis quelques mois, de nombreux congolais, menacés par les groupes armés ou les membres d'une autre ethnie, franchissent la frontière du Burundi dans l'espoir d'y trouver refuge et sécurité. Durant le dernier trimestre 2012, le HCR a enregistré environ 2 200 nouveaux demandeurs d'asile congolais. De janvier à mars 2013, ils étaient plus de 1 500. Accueillant plus de 26 000 réfugiés, les trois camps du HCR – Bwagiriza, Musasa et Gasorwe – étaient saturés.

Pendant près de quatre mois, le HCR et ses partenaires ont viabilisé les 81 hectares du site accordé par les autorités burundaises afin de répondre aux besoins vitaux des réfugiés. En plus des abris, le camp dispose notamment d'une école, d'un centre de santé, ainsi qu'un système gravitaire d'approvisionnement en eau de 13 kilomètres. Le coût de la construction et du fonctionnement du camp pour un an est estimé à 2 550 000 USD. « Construire un camp, c'est construire un village entier » a conclu Catherine Huck, Représentante du HCR au Burundi.

Avant d'arriver au nouveau camp, les réfugiés restent un à trois jours dans l'un des deux centres de transit ouverts début avril à Cishemere (en province de Cibitoke), et à Kajaga (en Mairie de Bujumbura). Ils sont ensuite transférés vers le camp de Kavumu où ils sont pris en charge par le HCR et ses différents partenaires. Après avoir reçu vivres, non-vivres, et assistance médicale, les réfugiés se lancent finalement dans la construction de leurs abris, avec l'aide de partenaires techniques.

Le HCR Burundi assure la protection et l'assistance de 41 813 réfugiés, 6 130 demandeurs d'asile, 35 712 rapatriés, 78 796 personnes déplacées internes et 1 302 personnes à risque d'apatridie (au 31 mars 2013). Environ 60% des réfugiés vivent dans les camps, les 16 000 autres sont des réfugiés urbains résidant principalement à Bujumbura.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...