Bashar Ja’afari appelle les États Membres à rejeter un nouveau projet de résolution sur la Syrie

Écouter /

Le Représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bashar Ja’afari

L’Assemblée générale des Nations Unies se prononce ce 15 mai sur un projet de résolution condamnant les autorités syriennes et reconnaissant la Coalition nationale syrienne (CNS) comme partie à une éventuelle transition politique. La Russie a fait savoir son opposition à ce texte mis au point par le Qatar et d’autres pays arabes et occidentaux.

Le projet de résolution condamne les violences, “d’où qu’elles viennent”, l’escalade dans le recours aux armes lourdes par les forces syriennes, le bombardement par les troupes syriennes des pays voisins et les violations des droits de l’homme. Mais tant le projet de résolution que le Représentant du Qatar auprès des Nations Unies -le premier représentant d'un État à avoir pris la parole à la Tribune de l'Assemblée générale- saluent la création de la Coalition Nationale Syrienne, la CNS “comme interlocutrice nécessaire pour une transition politique”. Cette formulation a été d'emblée rejetée par l'ambassadeur de la Syrie à l'ONU Bashar  Ja’afari qui dans un discours aussi virulent que musclé a réitéré que son pays n'acceptera aucun diktat de l'étranger.

Bashar Ja’afari a fustigé les monarchies du golfe notamment l'Arabie Saoudite et le Qatar pour « avoir miné de leurs pétro dollars l'intégrité de la Ligue des États Arabes » et pour leur infiltration du système des Nations Unies en se posant comme chantres du dialogue des cultures ; alors même qu'ils continuent d'alimenter le terrorisme.

Bashar Ja’afari s'est tout autant fermement opposé à la tentative de certains États comme le Qatar, visant à passer -à travers la résolution-  ce qu'il  qualifi d'acte illégal de reconnaissance d’une certaine faction de 53 membres de l’opposition externe comme «le représentant légitime de l’ensemble du peuple syrien.

Muni d'un courriel électronique qu'il arborait depuis la Tribune de l'Assemblée, « un courriel envoyé à certains Bureaux des Nations Unies », Bashar Ja’afari révèle que les deux opérations de kidnapping des casques bleus de la Force d’observation du désengagement sur le Golan (UNDOF} sont l`acte et le fait de l'ambassadeur de la CNP qui avec l'aide du Qatar s'est emparé des bureaux de l'ambassade de Syrie à Doha. Opérant depuis le Qatar ce dernier aurait commandité les deux opérations depuis Doha à partir de la ligne téléphonique suivante : 00 97 455 77 546.

Bashar Al-Jaafari a invité les États Membres des Nations Unies à rejeter le projet de résolution en question.

Mise en perspective de Maha Fayek; avec un extrait sonore de Bashar Ja’afari, Représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies

 

 

Le dernier journal
Le dernier journal
21/07/2014
Loading the player ...