Afrique centrale : la situation en RCA menace les efforts de lutte contre la LRA

Écouter /

Le Conseil de sécurité condamne de nouveau vigoureusement les attaques et atrocités, violations du droit international humanitaire et atteintes aux droits de l’homme perpétrées par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). Les quinze s'exprimaient dans une déclaration présidentielle publiée ce mercredi au Siège de l'ONU à New York, suite à la présentation du Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale et les régions touchées par l'Armée de résistance du Seigneur (BRENUAC).

La déclaration condamne également le recrutement et l’emploi d’enfants, les meurtres, mutilations et viols, l’esclavage sexuel, les autres violences sexuelles et les enlèvements qui sont le fait de la LRA. Elle exige que celle-ci mette immédiatement fin à toutes ses attaques et l’engage instamment à libérer les personnes enlevées, à déposer les armes et à se démobiliser.

Dans ce texte, les quinze accueillent avec satisfaction le plan de mise en œuvre de la Stratégie régionale des Nations Unies visant à contrer la menace que représente la LRA et exhorte le BRENUAC, dans son rôle de coordination, et les autres entités compétentes des Nations Unies présentes sur place, à redoubler d’efforts pour faciliter la mise en œuvre de la Stratégie. Ils demandent également à la communauté internationale d’apporter toute l’assistance possible.

En outre, le Conseil s'inquiète de l’arrêt récent des opérations contre la LRA en République centrafricaine suite à la prise du pouvoir par la force de la coalition Séléka le 24 mars 2013 ainsi que des violences et pillages perpétrés dans ce contexte, qui ont aggravé la situation humanitaire et l’insécurité et affaibli les institutions centrafricaines. Le Conseil souhaite que, grâce à la coordination des efforts des autorités de transition de la République centrafricaine, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Union africaine et I’ONU, la campagne régionale de lutte contre la LRA puisse reprendre dès que possible. La préoccupation a été partagée par plusieurs membres du Conseil lors de la présentation du rapport, notamment par le Luxembourg.

(Extrait sonore : Sylvie Lucas, Représentante permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...