Violences sexuelles : l'ONU et la RDC signent un accord pour combattre ce fléau

Écouter /

Zainab Bangura, représentante spéciale de l’ONU chargée des questions de violences sexuelles commises en période de conflit

Un accord pour renforcer la lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC) a été conclu mardi 2 avril entre la RDC et l'ONU à Kinshasa. En signant cet accord, le premier ministre Matata Ponyo et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU chargée des violences sexuelles en zones de conflit, Zainab Hawa Bangura, ont souligné la nécessité de neutraliser les groupes armés et d'initier un processus efficace de réforme du secteur de sécurité. Mais « La Voix des Sans Voix » pour les droits de l'homme demande au gouvernement d'aller au-delà de cet accord en sanctionnant les auteurs des violences sexuelles.

Dans cet accord, Kinshasa s'engage notamment à "accélérer la mise en œuvre d'une stratégie nationale de réforme du secteur de la sécurité, y compris l'adoption de dispositifs spéciaux de prévention des violences faites aux femmes et aux enfants, surtout de prévention des violences en période de conflit".

Augustin Matata Ponyo et Zainab Hawa Bangura ont exprimé leur préoccupation devant la persistance des violences sexuelles commises par des hommes en armes principalement dans l'Est du pays. « Je suis préoccupée par l'ampleur des violences sexuelles liées au conflit en RDC. Mais j'ai aussi été encouragée par les mesures prises par le gouvernement congolais et le travail effectué par l'ONU et ses partenaires, notamment pour la création d'une base de données nationale et l'élargissement de services auprès des survivantes», a déclaré Zainab Hawa Bangura dans un communiqué de presse.

Cet accord intervient alors que les Nations Unies ont lancé la semaine dernière un ultimatum, qui a expiré lundi premier avril, demandant à Kinshasa de prendre des mesures à l'encontre de ses soldats qui se sont rendus coupables de viols en novembre 2012 au Nord-Kivu.

Zainab Hawa Bangura était en mission en RDC du 20 au 30 mars. Elle a visité les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et la Province Orientale. Au cours de sa mission, la Représentante spéciale s'est entretenue avec le Président Joseph Kabila, le Premier ministre, le Procureur général, ainsi que des représentants des autorités locales et des survivantes de violences sexuelles. Elle a également rencontré des membres des forces armées congolaises et de la police nationale, des leaders religieux, des personnels de santé et plusieurs ONG.

(Mise en perspective : Jeef Ngoy de Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/11/2014
Loading the player ...