Un mode de vie sain pour mieux vieillir

Écouter /

Ces prochaines années, pour la première fois, le monde comptera davantage de personnes âgées de plus de 60 ans que d’enfants de moins de cinq ans. D’ici 2050, 80% de la population âgée de la planète vivra dans des pays à revenu faible ou moyen.

Les principaux problèmes de santé qui touchent les personnes âgées partout dans le monde sont les maladies non transmissibles telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, le diabète ou les maladies pulmonaires chroniques.

D’après le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, «les habitants des pays à revenu faible ou moyen sont actuellement exposés à un risque de décès ou d’invalidité dus aux maladies non transmissibles jusqu’à quatre fois plus élevé que ceux des pays à haut revenu. Or la plupart de ces maladies sont en grande partie évitables ou peu coûteuses à traiter.»

Pour toutes les maladies non transmissibles, le risque peut être sensiblement réduit par l’adoption de comportements sains, à savoir faire de l’exercice, avoir une alimentation équilibrée, éviter l’usage nocif de l’alcool et s’abstenir de fumer ou de consommer des produits du tabac. Plus tôt les gens adopteront ces comportements, plus ils auront de chances de vieillir en bonne santé.

«Adopter un mode de vie sain très tôt est la clé pour vieillir en restant actif et en bonne santé», déclare le Dr John Beard, Directeur du Département OMS Vieillissement et qualité de vie.

L’OMS souligne la nécessité pour les pays de prendre des mesures pour prévenir les maladies non transmissibles et mettre en place des systèmes et des services de traitement et de soins lorsque c’est nécessaire. Beaucoup de ces services sont d’ailleurs très rentables. Ainsi l’hypertension – facteur de risque important aussi bien pour les cardiopathies que pour les accidents vasculaires cérébraux – peut être traitée efficacement pour quelques dollars par an. Or à l’heure actuelle, dans les pays à revenu faible ou moyen, moins de 15% des personnes âgées hypertendues sont traitées.

L’OMS a retenu quatre mesures clés que peuvent dès à présent prendre les gouvernements et les sociétés pour promouvoir le fait de vieillir en restant actif et en bonne santé:

-promouvoir la santé et les comportements sains à tout âge pour prévenir ou retarder l’apparition des maladies chroniques;

-réduire au maximum les conséquences des maladies chroniques grâce au dépistage et à des soins (primaires, au long cours et palliatifs) de qualité;

-créer des cadres de vie et des cadres sociaux favorables à la santé et à la participation des personnes âgées à la société;

-«réinventer le vieillissement» – en modifiant les attitudes sociales de façon à bâtir une société dans laquelle les personnes âgées sont respectées et appréciées.

Les problèmes de santé ne sont pas la seule préoccupation des personnes vieillissantes. Ce sont souvent la stigmatisation et les préjugés qui empêchent les personnes âgées de participer pleinement à la vie sociale. Les personnes âgées jouent un rôle important dans la famille, en tant que bénévoles ou que membres de la population active et sont une ressource sociale et économique non négligeable.

«Lorsqu’un centenaire termine un marathon, comme on a pu le voir l’année dernière, nous ne pouvons que remettre en cause les définitions classiques de la vieillesse», déclare le Dr Chan. «Les stéréotypes en vigueur depuis des siècles sont totalement dépassés.»

(Interview: Fadéla Chaib, Chargée de la communication et porte-parole de l'OMS; propos recueillis par Florence Westergard)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/09/2014
Loading the player ...