Tunisie: le Haut Commissariat aux droits de l'homme s'inquiète du sort du patron d'Ettounsiya TV

Écouter /

Photo d’archives (PNUD).

Le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme exprime sa préoccupation par le maintien en détention Sami El Fehri, Directeur d'une télévision privée tunisienne.  Le parquet tunisien a refusé de libérer le patron de la chaîne privée Ettounsiya TV, malgré trois arrêts de la Cour de Cassation.

La Cour de cassation de Tunisie avait ordonné le 5 avril dernier la remise en liberté de Sami Fehri. Mais depuis, il reste toujours en détention. La cour s’est cependant déjà prononcée pour la libération de M. Fehri en novembre, mais le parquet avait bloqué la mise en œuvre de la décision, et le patron d’Ettounsiya TV était resté en prison, a-t-il rappelé.

Les services de Navi Pillay appellent les autorités tunisiennes à veiller au respect du principe de séparation des pouvoirs. Le Haut Commissariat plaide pour le respect et l'application des décisions prises de la Cour de cassation.

M. Fehri a été incarcéré en août dans le cadre d’une enquête pour complicité de détournement de fonds de la télévision publique remontant à l’époque du président déchu Zine El Abidine Ben Ali. On lui reprochait la gestion de sa société de production Cactus Prod.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...