Syrie : le Koweït accorde 275 millions de dollars aux agences humanitaires de l'ONU

Écouter /

Le PAM sur le front des combats en Syrie (Photo: PAM/ Abeer Etefa).

Le Gouvernement du Koweït a mis à la disposition de huit agences des Nations Unies et de l'OIM, la somme de 275 millions de dollars pour les opérations humanitaires en Syrie. Sur ce montant, 100 millions sont accordés au Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et 40 millions au Programme alimentaire mondial (PAM). Selon le porte-parole du PAM, cette contribution du Koweït est une véritable « bouffée d'air frais » et permettra à l'organisation onusienne de poursuivre ses opérations jusqu'à la mi juin.

Outre ces financements octroyés au HCR et au PAM, le Koweït versera également cinquante trois millions à l'UNICEF, trente-cinq millions à l'Organisation mondiale de la santé, quinze millions à UNRWA, dix millions au Bureau de coordination des affaires humanitaires, cinq millions au FNUAP, deux millions au PNUD et cinq millions à l'Organisation internationale pour les migrations.

Selon Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève, ces 40 millions permettront au PAM de tenir deux semaines supplémentaires dans la mesure où le PAM a besoin de 19 millions par semaine pour ses opérations à l'intérieur de la Syrie mais aussi pour venir en aide aux Syriens qui se sont réfugiés dans les pays voisins. Cet argent servira uniquement à acheter des rations alimentaires.

Le PAM espère que cette contribution du Koweït « permettra aux autres bailleurs de fonds d'apporter eux aussi leurs contributions pour que les humanitaires puissent poursuivre leurs opérations pour les réfugiés et les déplacés syriens ».

Jusqu'en juin, le PAM  a besoin de 80 millions et doit faire face un déficit de financement de 16 millions pour les opérations à l'intérieur de la Syrie et de 63 millions pour les réfugiés. « Or nous nous attendons à une augmentation du nombre de réfugiés syriens et donc de l'accroissement des besoins », fait remarquer Elisabeth Byrs. Selon le HCR, près de 7.000 Syriens fuient chaque jour en moyenne les violences dans leur pays. Et sur cette base, l'organisation redoute que le nombre de réfugiés atteigne quatre millions d'ici à la fin de l'année.

Dans ces conditions, les humanitaires prévoient une révision du plan humanitaire pour la Syrie à la fin du mois de mai afin de mieux l'adapter aux nouveaux besoins et à l'afflux des réfugiés.

En deux ans, le conflit en Syrie a fait plus de 70.000 morts et chassé de leurs foyers plus de cinq millions de personnes, dont plus de 1,3 million de réfugiés.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...