Syrie : le HCR veut plus d’aide financière pour les réfugiés et déplacés

Écouter /

Le Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres rencontre des réfugiés syriens vivant près de Ketermaya, au sud du Liban. Le HCR veut plus de fonds pour venir en aide aux réfugiés et déplacés syriens (HCR/M.Fleming).

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a prévenu ce mardi à Genève qu’il serait bientôt à court de ressources financières pour faire face à l’afflux croissant de réfugiés fuyant la guerre civile en Syrie.   Les Nations unies prévoient qu’au moins trois fois plus de Syriens devront fuir leur pays durant l’année qui vient, et demandent aux donateurs  de donner davantage pour juguler la catastrophe humanitaire prenant de l’ampleur. « La situation est vraiment critique entre des besoins ainsi qu'un nombre de réfugiés qui ne cessent d'augmenter et le manque de fonds », prévient Panos Moumtzis, Coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens.

Selon le HCR, si des contributions pour aider les réfugiés syriens n’étaient pas versées rapidement, les réfugiés seraient privés d’un soutien nécessaire d’urgence. Environ 1,3 million de personnes, pour les trois quarts des femmes et des enfants, ont fui les combats en Syrie pour se réfugier dans les pays voisins, la Jordanie, la Turquie, le Liban ou encore l’Iraq.

« Il manque actuellement 700 millions de dollars », a indiqué Panos Moumtzis, en notant que les organisations humanitaires n’ont reçu que 30% des fonds nécessaires pour couvrir les besoins essentiels de plus de ces milliers de réfugiés. Il a fait part de son espoir selon lequel les contributions annoncées lors d’une conférence le 30 janvier dernier à Koweït seraient versées prochainement et consacrées aux efforts des Nations Unies pour l’aide humanitaire. « Il faut matérialiser ces promesses de dons », fait remarquer le Coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens.

Le plan régional d’aide aux réfugiés syriens, avec un budget d’un milliard de dollars, détaille la réponse coordonnée de 55 ONG et agences des Nations Unies, dirigée par le HCR. Lancé en décembre 2012, ce plan anticipait que jusqu’à 1,1 million de réfugiés syriens pourraient fuir en Jordanie, au Liban, en Iraq, en Turquie et en Egypte à la mi-2013. On compte actuellement 1,3 million de réfugiés syriens enregistrés ou en attente de l’être, en Jordanie, au Liban, en Iraq, en Turquie et en Egypte, alors que les nouveaux réfugiés arrivent au rythme d’environ 8 000 par jour. « A ce rythme, on pourrait dépasser les deux ou trois millions de réfugiés syriens en décembre prochain », prévient Panos Moumtzis.

Parmi ces 1,3 million de réfugiés,  plus de  412.105 Syriens sont en Jordanie, 408.654 au Liban, 293.761 en Turquie, 126.440 en Iraq  49.197  en Egypte et les pays du Maghreb accueillent 9,665 réfugiés syriens.

(Extrait sonore : Panos Moumtzis, Coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens ; propos recueillis par la Radio Télévision Suisse et Alpha Diallo de la Radio des Nations Unies à Genève)

Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...