Santé : vers un monde immunisé contre la polio

Écouter /

Abou Dhabi accueille le 24 et 25 avril le premier Sommet mondial sur les vaccins, un sommet qui vise à assurer que tous les enfants aient accès à tous les avantages que les vaccins peuvent procurer.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait valoir que les vaccins protègent les gens pour leur vie entière. C'est l'un des investissements les plus efficaces pour améliorer le monde. Les vaccins ont éradiqué la variole, fait reculer la poliomyélite jusqu'au point de disparition de la maladie. Ils ont également sauvé des millions d'enfants de la rougeole, de la diphtérie, du tétanos et d'autres maladies invalidantes et mortelles. En grande partie grâce à l'efficacité de la vaccination, le nombre d'enfants qui meurent avant d'atteindre l'âge de cinq ans est passé de 20 millions en 1960 à 6,9 millions en 2011, malgré un fort accroissement de la population mondiale.

Pourtant, plus de 22 millions d'enfants n'ont pas encore accès aux vaccins de base que tiennent pour acquis les citoyens de pays à haut revenu. Ces enfants vivent dans les collectivités les plus pauvres et les plus éloignées, où le risque de contracter une maladie est à son plus haut. La probabilité qu'un enfant d'un pays à faible revenu décède dans les 5 ans après sa naissance est 18 fois plus élevée que celle pour un enfant né dans un pays riche.
Mettre un terme à cette injustice est au cœur de la campagne anti-pauvreté la plus ambitieuse et la plus réussie de l'histoire, à savoir Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

L'éradication de la poliomyélite constituera un jalon important pour réaliser cette vision. Dans le cadre d'un nouveau plan mondial qui sera lancé à l'occasion du Sommet, la communauté internationale se dotera, d'ici 2018, d'un plan d'action clair pour l'avènement d'un monde débarrassé de la poliomyélite. Le plan travaille de pair avec nos interventions mondiales pour étendre la couverture d'immunisation contre d'autres maladies comme la rougeole, la pneumonie et les rotavirus. On onstate, en effet, comment les systèmes d'immunisation de masse consolident les acquis contre la poliomyélite et serviront de plateforme pour administrer de nouveaux vaccins et assurer des soins de base aux mères et aux enfants les plus vulnérables de la planète.

L'atteinte de ces objectifs permettra de sauver plus 20 millions de vies d'ici la fin de la décennie, préviendra presque un milliard de cas de maladies et évitera près de 12 milliards $ au seul titre des coûts de traitement. Par ailleurs, les populations libérées du poids des maladies réaliseront inévitablement leur potentiel humain incommensurable.

(Extrait sonore : Sona Bari, Chargée de communication de l’OMS; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...