ONU Habitat : les villes, moteur nécessaire du développement

Écouter /

 

La croissance rapide des centres urbains a entraîné une prolifération des bidonvilles. Des enfants regardent la caméra de Bourama Camara, 15 ans, qui les photographie depuis un toît, à Bamako, au Mali (Photo: Camara/UNICEF)

“La thématique de ce débat ne saurait être plus opportune », a déclaré ce lundi à Nairobi, au Kenya, le nouveau Président kényan Uhuru Kenyatta en ouvrant les travaux de la 24ème session du Conseil des gouverneurs de l'ONU Habitat, placée sous le thème du « Développement durable: le rôle des villes dans la création de l’amélioration de possibilités économiques pour tous, et plus particulièrement des jeunes et des femmes. »

 

Pour le nouveau président kényan, cette rencontre est l'occasion de discuter des défis d'urbanisation et de l'approche à adopter pour y remédier, car si aujourd'hui la moitié de la planète habite dans des zones urbaines, dont un tiers dans des bidonvilles ou habitations informelles, en 2050, ce chiffre s'élèvera à 70% de la population.

 

Pour sa part le Secrétaire général a souligné que la majorité de la croissance urbaine avait lieu dans les pays en développement, qui manquent déjà d'infrastructures, expliquant que les dirigeants tentaient tant bien que mal de répondre aux besoins d’une population croissante.

 

Le Directeur général d'ONU Habitat, Joan Clos a souligné le rôle de l'urbanisation en tant que moteur de développement.

 

« La façon dont nous développons nos villages et villes dans le proche avenir aura un impact significatif sur la qualité de vie de millions de citoyens » a déclaré le chef d'ONU Habitat. « Nous devons redoubler nos efforts pour répondre à la nécessité de la planification avant que la croissance urbaine n’ait lieu», a-t-il ajouté.

 

Joan Clos a également noté que même si la vie de 100 millions d'habitants de bidonvilles avait été améliorée au cours des 12 dernières années, ces améliorations étaient atténuées par l'augmentation du nombre d'habitants dans les bidonvilles qui, durant la même période, est passé de 760 à 863 millions.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
17/04/2014
Loading the player ...