OMC : le commerce mondial devrait rester peu dynamique en 2013

Écouter /

Pascal Lamy, le Directeur général de l’OMC

La croissance du commerce mondial est tombée à 2,0% en 2012 — contre 5,2% en 2011 — et devrait rester atone en 2013, à hauteur de 3,3% environ, tandis que le ralentissement économique en Europe continue de peser sur la demande d'importations mondiale, ont indiqué les économistes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), mercredi dans le rapport sur le commerce mondial en 2012 et les perspectives pour 2013.

Ainsi donc, après une croissance atone en 2012, le commerce mondial devrait donc rester peu dynamique en 2013. Des prévisions plutôt pessimistes que l'OMC explique par les difficultés des économies européennes que n'arriveront pas à compenser l'embellie prévue aux États-Unis et la poursuite de la croissance chinoise.

Selon Pascal Lamy, le Directeur général de l’OMC qui quittera en août ses fonctions, les tentatives des économies développées pour trouver une équilibre entre la croissance à court-terme et des contraintes budgétaires de plus en plus lourdes, ont jusqu'à présent donné des résultats mitigés. Pascal Lamy qui met en garde contre les pressions protectionnistes insurmontables que pourraient générer, à terme, la faiblesse de l’économie mondiale. Le Directeur général, a lancé un appel pour le renforcement du système commercial multilatéral, ce qui éviterait aux pays de “tomber dans un nationalisme économique autodestructeur”. “Le commerce mondial pourra ainsi devenir de nouveau un moteur de croissance (…) au lieu d’être un baromètre de l’instabilité, la voie à suivre est toute tracée, il nous faut seulement trouver la volonté”, a-t-il ajouté.

D'après l’OMC, “on s’attend à ce que l’année 2013 ressemble à 2012, avec une lente augmentation du commerce et de la production, inférieure aux taux moyens à long-terme”.

L’OMC avait prévu l’an dernier en avril que le commerce mondial allait croître de 3,7% en 2012. En septembre, l’OMC a dû réviser à la baisse ses prévisions, tablant sur +2,5%.

Le chiffre définitif pour 2012, publié mercredi, s’affiche à 2,0%. Cet écart “s’explique par les résultats plus mauvais que prévu enregistrés au second semestre dans les économies développées”, écrit l’OMC.

L’évolution des pays en développement a en revanche été “conforme aux prévisions”.

Aussi, l’OMC prévoit-elle une croissance du commerce en 2013 de 3,3%, nettement inférieure à la moyenne de 5,3% enregistrée ces 20 dernières années. Seul, rayon d'espoir: la croissance de 5% attendue en 2014.

(Mise en perspective : Jérôme longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/07/2014
Loading the player ...