Lutte contre la faim et la pauvreté : la FAO souhaite travailler avec la société civile et le secteur privé

Écouter /

Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva. Photo:FAO

Le Conseil de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a approuvé lundi deux nouvelles stratégies visant à renforcer les partenariats de l’organisation avec des institutions de la société civile d’une part, et avec des entreprises du secteur privé d’autre part.

Ces stratégies constituent un cadre pour les actions que mène la FAO en collaboration avec des partenaires privés et issus de la société civile pour réaliser ses Objectifs stratégiques et vaincre la faim, l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

« Nous répétons très souvent qu’il n’est possible de supprimer la faim que si nous travaillons ensemble. Ces stratégies prouvent notre volonté de travailler en partenariat », a affirmé le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva, en remerciant le Conseil de son approbation.

Les nouvelles stratégies basées sur les partenariats permettront à la FAO, en particulier sur le terrain, de conclure plus facilement des accords avec la société civile et les entreprises. Un élément décisif consistera à assurer que les principales parties prenantes issues de la société civile et du secteur privé dans le domaine de la sécurité alimentaire sont identifiées et impliquées à l’échelle nationale pour appuyer les actions de la FAO.

Les deux stratégies identifient six grands domaines de collaboration, dont la concertation politique, la normalisation, la définition de programmes techniques et spécialisés, la communication, la mobilisation et l’utilisation conjointe des ressources, le partage des connaissances au niveau d’interaction mondial d’une part et décentralisé de l’autre.

Ces deux stratégies résultent de consultations élargies auprès des États membres, de participants extérieurs majeurs et de membres du personnel de la FAO, aussi bien au siège que sur le terrain. Réunions de consultation, discussions bilatérales et séances informelles ont servi à débattre des documents soumis, et les résultats de ces échanges se retrouvent dans la version finale desdits documents.

Le nouveau Cadre stratégique, révisé, de la FAO pour la prochaine décennie comprend cinq Objectifs stratégiques, dont la contribution à éradiquer la faim, l’insécurité alimentaire et la malnutrition ; le renforcement de la fourniture des biens et services de l’agriculture ; l’amélioration de la sylviculture et de la pêche de manière durable ; la réduction de la pauvreté rurale ; favoriser l’adoption de systèmes agricoles et alimentaires plus intégrateurs et efficaces à l’échelle locale, nationale et internationale ; et finalement le renforcement de la résilience des moyens d’existence face aux menaces et aux crises.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
14101700
Loading the player ...