La Haye : la justice internationale doit avoir un rôle de prévention, souligne Ban Ki-moon

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon

Le Secrétaire général des Nations Unies poursuit ce lundi aux Pays-Bas, son voyage d'une dizaine de jours en Europe. A La Haye, Ban Ki-moon, s'est entretenu avec le Premier Ministre hollandais, Mark Rutte, en mettant en avant l'action de son gouvernement dans les domaines de la coopération et des droits de l'homme.

Le Secrétaire général qui a, par ailleurs, assisté à la Conférence d'examen de la Convention des Nations Unies sur les armes chimiques, n'a pas manqué de commenter la riche actualité internationale de ce début de semaine.

On retiendra surtout que Ban Ki-moon a rendu hommage à plusieurs reprises au travail des nombreuses juridictions internationales et onusiennes qui siègent dans la capitale hollandaise. Outre la Cour internationale de Justice (CIJ), l'ONU dispose à La Haye de la Cour pénale internationale (CPI) et des tribunaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie, le Rwanda, la Sierra Leone et le Liban. Autant de juridictions auxquelles Ban Ki-moon a rendu hommage lundi en s'adressant à leurs présidents au Siège de la Cour internationale de justice.

Lors de cette cérémonie, le Secrétaire général a déclaré que ces juridictions sont une source d’espoir pour les victimes, qu'elles luttent contre l'impunité et surtout qu'elles doivent prévenir de futurs crimes. Car, a poursuivi, Ban Ki-Moon, justice et paix doivent aller de pair. Et de rappeler que les procédures pénales internationales peuvent étayer les dossiers historiques des événements tragiques afin d'éviter toute tentative ultérieure de révisionnisme. Mais, pour parvenir à ses fins, a insisté le Secrétaire général, la justice internationale doit pouvoir se nourrir de la coopération, de la solidarité internationale. Enfin, Ban Ki-Moon a fait valoir que désormais les juridictions siégeant à La Haye ont un rôle essentiel de dissuasion judiciaire et qu'aucun responsable politique ou militaire n'est à l'abri.

A noter que Ban Ki-Moon, a aussi commenté le décès de Margaret Thatcher en rendant hommage à la première femme à diriger le gouvernement britannique, à son leadership novateur et à sa contribution à la paix et à la sécurité à l’apogée de la guerre froide. Le  Secrétaire général a espéré que son leadership va inspirer beaucoup de gens dans le monde pour la paix et la sécurité et les droits de l’homme.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
01/10/2014
Loading the player ...