La brigade d'intervention de la Monusco travaillera avec les FARDC, affirme le colonel Basse

Écouter /

Lieutenant-colonel Basse, porte-parole militaire de la MONUSCO. Photo:Radio Okapi, Ph. John Bompengo

La Brigade d'intervention de la MONUSCO travaillera de concert avec les Forces armées de la RDC dans l'Est de la RDC. Les unités de l'armée congolaise sont déjà positionnées sur place, a annoncé, mercredi 3 avril à Kinshasa, le porte-parole militaire de la Mission des Nations unies en RDC, le lieutenant- colonel Félix Basse, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations Unies.

« Il y a déjà un état-major avancé qui est déployé au niveau de Goma pour essayer d'accueillir et d'insérer la brigade [d'intervention] au sein de la force globale de la MONUSCO», a souligné le lieutenant-colonel Prosper Félix Basse.

L'état-major avancé est une structure de commandement détaché à Goma par la Force de la MONUSCO pour coordonner les opérations sur terrain et faciliter l'arrivée de la brigade d'intervention. «Il a été déployé depuis très longtemps», a indiqué le lieutenant-colonel Félix Basse, sans autres précisions.

Cette brigade va mener certaines opérations de façon unilatérale ou travailler de concert avec les FARDC. Celles-ci, selon le lieutenant-colonel Félix Basse, «possèdent déjà des unités de forces spéciales pour concourir avec la brigade d'intervention à ramener la paix et la sécurité dans l'Est » de la RDC.

La brigade d'intervention de la MONUSCO va être déployée, dans un premier temps, dans la province du Nord-Kivu. Elle va éradiquer une quarantaine de groupes armés qui s'y trouvent, dont le M23, a indiqué le porte-parole de la MONUSCO, Madnodge Mounoubai.

La création de cette brigade a été décidée par l'ONU, jeudi 28 mars à New York. Elle va être formée de trois bataillons d'infanterie, assistés d'une compagnie d'artillerie et d'une compagnie de reconnaissance et de forces spéciales. Selon le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, cette brigade va compter 3 069 hommes, venus d'Afrique du Sud, de la Tanzanie et du Malawi.

(extrait sonore: Lieutenant- colonel Félix Basse, porte-parole militaire de la Mission des Nations unies en RDC; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...