Haïti: lutte contre le trafic illicite des stupéfiants

Écouter /

L'organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a achevé jeudi 11 avril sa mission en Haïti. Cette visite qui a duré trois jours s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite des stupéfiants dans la région caribéenne et américaine.

Au cours de leur passage au pays, les émissaires de l'OICS ont effectué un état des lieux du système de contrôle des stupéfiants et du fonctionnement des organes de l'état spécialisés dans le domaine. Le ministère de la santé publique et de la population et la coordination nationale de lutte contre la drogue (CONALD) sont les principales institutions publiques du pays qui ont été touchées par cette enquête.

 

La circulation de la drogue est chose courante dans les plus grands bidonvilles de la capitale, Port-au-Prince, et ses adeptes sont de plus en plus jeunes. Cette situation persiste en dépit de la pression accrue et des progrès de la coopération policière.

Les nouveaux trafiquants ne disposent pas des mêmes moyens logistiques que les cartels, mais ils ont des idées. Ils achètent souvent la cocaïne au Venezuela, en Colombie ou au Brésil et utilisent des porteurs pour les acheminer.

Haïti reste un point de transit pour la cocaïne d’Amérique du Sud et de la marijuana de la Jamaïque pour le livrer aux États-Unis, le Canada, l’Europe et des Caraïbes.

La cocaïne expédiée d’Amérique du Sud à travers Haïti représentaient environ 1 % du total qui a atteint les Etats-Unis l’année dernière.

(Reportage : Mario Bareau de MINUSTAH FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...