Istanbul : pour son dixième anniversaire, le Forum des Nations Unies sur les forêts tient sa session annuelle du 8 au 19 avril

Écouter /

Pour son dixième anniversaire, le Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF) quitte le Siège des Nations Unies à New York, pour tenir sa session annuelle à Istanbul, en Turquie, à laquelle participent plus d'une cinquantaine de ministres et autres hauts responsables gouvernementaux.

 

Les 197 États Membres et observateurs de l'ONU qui participe au Forum se sont donné pour défi d'améliorer encore la gestion des forêts qui couvrent un tiers de la surface de la planète. Menacées par l'urbanisation et les modes de consommation d'une population mondiale toujours croissante, les forêts sont pourtant essentielles à notre bien-être, a alerté le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message.

Plus de trois milliards de personnes utilisent du bois comme combustible; environ deux milliards sont tributaires des forêts pour assurer leur subsistance ou trouver un revenu, et 750 millions y vivent.

La réunion d'Istanbul est un moment clef, a reconnu le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo. La gestion durable des forêts dépend en effet de la qualité des cadres politiques et institutionnels et de la prévisibilité des financements. Toutes questions auxquelles a promis de s'attaquer le FNUF à Istanbul.

On peut voir dans le travail du Forum une contribution au processus capital en cours sur l'élaboration de l'Agenda pour le développement post-2015, qui doit s'articuler autour des décisions prises à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), tenue au mois de juin 2012 dans la ville brésilienne.

Depuis sa création, le FNUF a eu un impact réel: les tendances de la déforestation dans le monde ont chuté de 20% en 10 ans. Mais la vraie valeur des forêts, qui abritent trois quarts des ressources en eau douce du monde, contribuent à la biodiversité et atténuent les effets des changements climatiques, a du mal à être reconnue.

Aujourd'hui, on voit encore que la gestion des forêts est noyée dans les ministères de l'agriculture qui ne travaillent que trop rarement avec les ministères de l'environnement, a fait observer Jan McAlpine, Directrice du Secrétariat du FNUF.

C'est en octobre 2000 que le Conseil économique et social (ECOSOC) a décidé de créer le FNUF pour promouvoir « … la gestion, la conservation et le développement durable de tous les pays de forêts et pour renforcer à cette fin l'engagement politique … ». En 2007, après d'intenses négociations, le FNUF a adopté l'« Instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts ».

(Interview : Jan McAlpine, Directrice du Secrétariat du FNUF; propos recueillis par May Yaacoub, Radio des Nations Unies)

Classé sous Reportages, Voix de femmes.
Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...