Développement durable: établir des partenariats pour des solutions novatrices

Écouter /

Mo Ibrahim, président de la « Fondation Mo Ibrahim »

A New York, une réunion a eu lieu mercredi 24 avril au Conseil économique et social, en présence du Secrétaire général des Nations Unies, sur le thème «Établir des partenariats en faveur de solutions novatrices pour le développement durable ». Parmi les orateurs, Mo Ibrahim, président de la Fondation qui porte son nom, s'est exprimé, entre autres, sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement est d'abord et avant tout la responsabilité des gouvernements des pays. Personne ne peut parvenir à ces Objectifs en lieu et place des pays. Les gouvernements doivent travailler. C'est leur première responsabilité devant leurs peuples » a déclaré Mo Ibrahim. « Si un enfant meurt de faim quelque part, c'est honteux pour son gouvernement et son président, avant toute autre personne », a–t-il ajouté.

La Fondation Mo Ibrahim investit dans la gouvernance et le leadership afin d'accélérer la transformation du continent africain. Elle propose des outils et plaide en faveur d'un leadership progressiste et d'une gouvernance responsable dans le but de susciter un changement positif en Afrique. L'Afrique a accompli de grandes avancées ces dernières années. Pourtant, le continent se heurte aujourd'hui à la difficulté de traduire sa richesse matérielle en amélioration de la qualité de vie de ses citoyens. Les contradictions d'une croissance ne produisant pas suffisamment d'emplois, ou de bénéfices économiques ne débouchant sur aucun renforcement des droits des citoyens, créent des déséquilibres que seul un gouvernement plus efficace peut résoudre, en s'appuyant sur un leadership visionnaire et une gouvernance responsable.

Pour parvenir à une amélioration générale, il faut définir, selon la Fondation Mo Ibrahim, une stratégie inclusive qui mobilise les ressources humaines et naturelles, s'appuie sur les données pour évaluer les résultats obtenus et faire les choix nécessaires, puis met ces éléments en œuvre avec vigueur et détermination.

Mis en place en 2007, le Prix Ibrahim distingue le leadership d'excellence en Afrique. Il est décerné à un ancien chef d'État ou de gouvernement par un Jury indépendant composé de personnalités éminentes, dont deux lauréats du prix Nobel. Les anciens présidents Joaquim Chissano du Mozambique (2007), Festus Mogae du Botswana (2008), Pedro Pires du Cap-Vert (2011) et Nelson Mandela (lauréat honoraire) ont ainsi été récompensés pour avoir notablement transformé leurs pays et la vie de leurs concitoyens au cours de leurs mandats. Ces lauréats sont des modèles pour le continent. A la fin de leur mandat national, le Prix Ibrahim leur permet de mettre leurs compétences et leur expérience au service du continent. Le jury peut décider de ne pas décerner le Prix, comme ce fut le cas en 2009, 2010 et 2012.

Mohamed « Mo » Ibrahim, né en 1946, est un milliardaire anglo-soudanais et entrepreneur dans le domaine des télécommunications. Il a travaillé pour plusieurs entreprises de télécommunication avant de fonder Celtel qui, à sa vente, comptait 24 millions d'abonnés au téléphone mobile dans quatorze pays d'Afrique. Après la vente de Celtel en 2005, pour un montant de 3,4 milliards de dollars, il crée la Fondation Mo Ibrahim pour inciter à une meilleure gouvernance en Afrique, ainsi que l'Indice Mo Ibrahim, permettant d'évaluer annuellement la qualité de la gouvernance pour chaque pays africain. Il est également membre du Comité consultatif régional pour l'Afrique à la London Business School. En 2007, il lance le Prix Mo Ibrahim pour le leadership d'excellence en Afrique récompensant, par un paiement initial de 5 millions de dollars et un paiement annuel à vie d'un montant de 200 000 dollars, des chefs d'État ayant exceptionnellement amélioré la sécurité, la santé, l'éducation, le développement économique et les droits politiques dans leurs pays, et transféré démocratiquement leurs pouvoirs à leurs successeurs.

(Extrait sonore : Mo Ibrahim, président de la « Fondation Mo Ibrahim »)

Classé sous Assemblée générale, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...