Darfour : l'attention internationale plus importante que jamais, selon Hervé Ladsous

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix

L’intensification du conflit au Darfour dûe aux confrontations militaires et aux violents affrontements intercommunautaires est la source de graves inquiétudes, a souligné lundi devant le Conseil de sécurité, Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, lors de sa présentation du dernier rapport du Secrétaire général sur l'Opération hybride de l’Union Africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD).

« La résolution du conflit continue d’exiger un effort coordonné du Conseil de sécurité, de l’Union africaine et de la communauté internationale pour convaincre les parties qu’il n’existe pas de solution militaire à la crise », a déclaré le patron des Casques bleus, en insistant sur le fait que suite aux crises récentes, il est plus important que jamais de maintenir l'attention portée sur le Darfour.

Selon le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, les agences humanitaires estiment que cette année les affrontements ont provoqué le déplacement de 214 000  personnes, y compris 24 000 vers le Tchad, des taux qui dépassent déjà de loin les chiffres enregistrés en 2012.
Hervé Ladsous est revenu sur les récents affrontements entre le Gouvernement et l’Armée de Libération du Soudan (ALS)- Minni Minawi, et ceux des différentes factions du Mouvement Justice et Egalite (MJE), ainsi que sur l'intention annoncée par le Mouvement Libération et Justice de se retirer du gouvernement immédiatement, en raisons notamment des retards dans la mise en œuvre du Document de Doha.

Le chef des opérations de maintien de la paix a constaté quelques « développements légèrement encourageants » concernant notamment le processus de paix ainsi que le soutien exprimé par les donateurs pour la Stratégie de développement du Darfour avec près de 7 milliards de dollars sur six ans—en signalant cependant qu'un règlement politique pleinement inclusif reste encore à atteindre.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...