Côte d’Ivoire: Le système des Nations Unies signe un accord cadre de coopération avec l’Assemblée nationale

Écouter /

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders (à gauche) et le Président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders et le Président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro ont procédé jeudi, à la signature d'un Accord cadre de coopération entre le Système des Nations Unies et l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. En vertu de cet Accord, le Système des Nations Unies fournira une expertise technique multidisciplinaire pour le développement et la mise en œuvre d'une initiative conjointe d'appui institutionnel à l'Assemblée nationale.

Concrètement, a indiqué Bert Koenders dans son mot de circonstance lors de la cérémonie, « le Système des Nations Unies en Côte d'Ivoire envisage d'aider l'Assemblée nationale à plusieurs niveaux. Il s'agit notamment de l'aider à articuler et traduire dans les faits son Plan stratégique, à mobiliser les ressources techniques et financières auprès d'entités du système des Nations Unies en Côte d'Ivoire ainsi qu'auprès d'autres partenaires bilatéraux et multilatéraux et d'assister à la mise en œuvre d'activités d'appui de l'institution nationale ».

Selon les termes de l'Accord, l'appui inclut, sans pour autant s'y limiter, la mise à disposition d'une expertise technique et multidisciplinaire, y compris un spécialiste en appui au renforcement des capacités parlementaires détaché auprès de l'Assemblée nationale. Ce qui devrait contribuer à une meilleure définition d'objectifs, d'indicateurs de résultats et de domaines d'activités permettant d'articuler le Plan Stratégique de l'Assemblée nationale.

« L'ONUCI et l'Assemblée nationale travailleront ensemble, sur la base de l'Accord, pour renforcer les capacités des élus et de l'administration parlementaire, en vue d' asseoir l'Assemblée nationale comme un véritable instrument de contrôle démocratique, de promotion de dialogue politique et de réconciliation nationale, à en faire un réel outil de participation à la résolution des causes profondes de la crise ivoirienne, en particulier à travers l'étude et l'adoption de lois dans le sens de l'intérêt du peuple, comme par exemple, des textes permettant une meilleure gestion des questions foncières et de relance économique et sociale. » a également indiqué M. Koenders.

Dans son allocution, le Représentant spécial a par ailleurs souligné le rôle essentiel de l'Assemblée nationale qui, « au-delà d'être une simple institution formelle de la République, doit venir puissamment en appui aux efforts de l'exécutif pour rétablir la paix, la sécurité, la réconciliation et la paix sociale et en même temps relancer l'économie à travers notamment l'étude et l'adoption de lois conformes aux réalités ivoiriennes ».

Bert Koenders était accompagné de son Représentant spécial adjoint chargé de l'Etat de droit, Arnauld Akodjénou et de la Représentante du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Ann Encontre ainsi que du Directeur adjoint Pays du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Christian de Rosario.

(Mise en perspective: Constant Mahilet, ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...