Côte d'Ivoire : Bert Koenders et les rois et chefs traditionnels réaffirment leur appui à la réconciliation, à la cohésion sociale et à la paix

Écouter /

Le Représentant spécial de l’ONU en Haïti, Bert Koenders et les rois et chefs traditionnels réiterent leur volonté de poursuivre le travail pour aider à la réconciliation, à la cohésion sociale et à la paix dans le pays

A quelques jours des élections locales, une délégation des Rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire issus des différentes contrées et régions du pays, a été reçue par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders le mercredi 17 avril 2013, à Abidjan, au siège de la Mission onusienne. Au menu des échanges qualifiés de « sincères et fructueux » par les participants, plusieurs points ont été évoqués notamment le rôle de l'ONUCI, la réconciliation, la sécurisation des élections locales et le renforcement de la coopération entre l'ONUCI et les chefs traditionnels.

Au cours de la rencontre et au fur et à mesure de l'entretien, il s'est établi une volonté et une détermination ferme des deux côtés de travailler ensemble de manière plus étroite pour la réconciliation, la cohésion sociale et la paix ainsi que le développement du pays. Les participants d'une seule voix, ont, dans ce cadre, invité les acteurs politiques à plus de responsabilité en traduisant leurs les engagements en actions en faveur de la cohésion sociale et de la réconciliation.

Bert Koenders a exposé les trois grandes priorités de la Mission qui, selon lui, ne sont pas différentes de celles des rois et chefs traditionnels. Il s'agit de l'appui à la sécurisation des populations, à la réconciliation et au développement précoce. « Vous êtes impliqués dans la vie sociale, politique et économique de vos concitoyens pour leur bien-être en étant présents à chaque étape de leur vie, parce que vivant dans le même environnement », a souligné le Représentant spécial qui a rappelé la nécessité d'un engagement des chefs traditionnels dans la recherche de solutions à certains problèmes tels que les conflits fonciers, les instrumentalisations des populations à des fins politiques, des problèmes de respect des droits de l'homme etc. Il a, de ce fait, réitéré le soutien de l'ONUCI à toutes les actions visant au respect des valeurs fondamentales conformément au mandat de la Mission. Le Représentant spécial a aussi appelé les Chefs traditionnels à l'aider dans sa tâche pour soutenir les Ivoiriens. « L'ONUCI est impartiale et nous voulons voir avec vous comment être encore plus efficaces pour aider le pays », a-t-il dit.

Les chefs traditionnels, garants des coutumes et de la tradition ont, à la fin de la rencontre, formulé des doléances et fait des propositions. Ainsi, ceux-ci ont sollicité la vulgarisation des séminaires de formation dans toutes les régions du pays. Outre les rencontres régulières de l'ONUCI avec les Chefs traditionnels, la Mission organise des séminaires de formation à leur intention.

La délégation des Rois et Chefs traditionnels a en outre plaidé pour la non implication des Forces de défense et de sécurité dans le processus électoral. A cet égard, ils ont notamment souligné que ” ceux qui sont affectés à la sécurisation des élections ne devraient pas être originaires de la région qu'ils sont amenés à sécuriser car d'une manière ou d'une autre, ils ont un lien de familiarité avec l'un ou l'autre des candidats et dans ce cas, ils s'impliquent de facto dans la campagne électorale”. Le Représentant spécial a souligné l'importance que revêt l'attitude impartiale et neutre des forces de sécurité républicaines dans la sécurisation des élections, et ce, à toutes les étapes du processus.

La délégation du Conseil Supérieur des Rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire était conduite par son Secrétaire général et porte-parole, l'Honorable Dodo N'dépo Didace.

(Compte rendu : Ben Diakité, d'ONUCI-FM)

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...