Afrique : promouvoir une industrialisation fondée sur ses matières premières

Écouter /

Les pays africains ont la possibilité de transformer leurs économies au moyen d’une stratégie d’industrialisation fondée sur les matières premières mettant à profit les ressources dont le continent est richement doté, les cours élevés de ces ressources, ainsi que la réorganisation du processus mondial de production, conclut un nouveau rapport rendu public mardi 23 avril.

Une telle politique doit être menée si le continent veut devenir une puissance économique mondiale en mesure de relever les défis du chômage des jeunes, de la pauvreté et de l’inégalité des sexes, selon le Rapport économique sur l’Afrique 2013, rédigé conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et l’Union africaine.

L’industrialisation créera de l’emploi, des revenus et des bénéfices pécuniaires et non pécuniaires et, en valorisant localement leurs matières premières, les pays africains assureront simultanément la diversification de leurs capacités technologiques, l’élargissement des compétences disponibles et l’approfondissement des structures industrielles de chaque pays.

Bien que l’Afrique détienne environ 12 % des réserves de pétrole, 40 % des réserves d’or et de 80 à 90 % des réserves de chrome et de platine dans le monde, 60 % des terres arables et de vastes ressources en bois, la valorisation de ces ressources est faible et se limite aux recettes dérisoires de leurs exportations.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/08/2014
Loading the player ...