Afrique: prévenir les conflits en s'attaquant aux causes profondes

Écouter /

Elliott Ohin, Ministre d'Etat et Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Togo

A New York, "La prévention des conflits en Afrique: s'attaquer aux causes profondes » est le thème du débat qui a eu lieu lundi 15 avril au Conseil de sécurité présidé par Louise Mushikiwabo, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Rwanda. Cette réunion s'est tenue en présence entre autres, du Secrétaire général des Nations Unies et d'Elliott Ohin, Ministre d'Etat et Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Togo.

Ban Ki-moon a expliqué la nature des conflits dans certains pays africains avant de présenter les efforts déployés par l'ONU pour non seulement prévenir mais aussi éteindre les foyers des conflits sur le continent. Prenant à son tour la parole devant les quinze, Elliott Ohin a fait des propositions pour la paix durable en Afrique.

Le Ministre d'Etat et Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Togo a insisté sur la nécessité pour l'Afrique de trouver des solutions structurelles endogènes pour remédier aux causes profondes des conflits.

Elliott Ohin a précisé que «à la suite de la redéfinition de la carte de l’Afrique, qui a vu l’émergence de nouveaux Etats créés à l’intérieur de frontières imposées par le colonisateur, plusieurs facteurs, à la fois endogènes et exogènes, ont contribué à la déstabilisation des institutions étatiques et constituent encore aujourd’hui les causes des conflits sur le continent. On pourrait citer essentiellement: la contestation du pouvoir politique et l’indigence des populations, souvent identifiées comme causes premières des conflits internes, ainsi que les problèmes frontaliers, qui sont à la base de plusieurs conflits armés interétatiques depuis les indépendances ».

Le diplomate togolais a ajouté que « en effet, nous pensons que si bien des approches proposées ont souvent été vouées à l'échec ou tout au plus ont connu des résultats mitigés, c’est parce qu’elles ont été pour la plupart des cas, imposées de l’extérieur aux populations concernées, acteurs ou victimes de ces conflits. Il importe aussi que notre Conseil recourt, au tant que faire se peut, aux mécanismes de prévention des conflits, tels que prévus par la Charte notamment en ces articles 40 et 41».

« Le recours à ces mécanismes aura l’avantage de promouvoir les systèmes d’alerte précoce et de renforcer le rôle du Conseil de sécurité en matière de prévention des conflits de loin moins coûteuse que le maintien de la paix » a-t-il conclu.

(Extrait sonore : Elliott Ohin, Ministre d'Etat et Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Togo)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...