Afrique : nombreuses et complexes sont les causes des conflits sur le continent, souligne Louise Mushikiwabo

Écouter /

Louise Mushikiwabo, Présidente du Conseil de sécurité, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Rwanda

La Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Rwanda, Louise Mushikiwabo a présidé lundi, au Siège des Nations Unies, à New York, une séance du Conseil de sécurité consacrée à la tenue d'un débat sur le thème retenu : “La prévention des conflits en Afrique: s'attaquer aux causes profondes”.

A l'issue de la réunion, la cheffe de la diplomatie rwandaise s'est adressée aux journalistes. Elle a indiqué que le débat a permis d'identifier toute une série de causes aux conflits en Afrique, notamment les effets de la colonisation, qui selon elle a laissé des sociétés divisées et une manière de penser qui n'est pas propre à l'Afrique.

La Ministre a indiqué que la question de l'exclusion dans les pays africains a aussi été abordée en tant que racine de conflits. De même, la pauvreté est apparue comme étant un élément catalyseur des conflits. De plus, l'absence des femmes à la table des négociations constitue un facteur fondamental.

Partant, le Conseil de sécurité doit se mobiliser et s'attaquer à toutes ces causes sur la base du dialogue, en tenant compte, non seulement de leur grand nombre, mais aussi de leur complexité.

A noter qu'outre le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon plusieurs personnalités ont pris part à la discussion, notamment, Elliott Ohin, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Togo.

(Extrait sonore : Louise Mushikiwabo, Présidente du Conseil de sécurité, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Rwanda)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...